Bob Solo, plein les mirettes : 05/09

Bob Solo, plein les mirettes : 05/09

Nouvel exemple de l’exceptionnelle biodiversité qu’on trouve tout près de chez moi : Néo.

Tout petit matin.

Rouge-queue noir, mâle, sur un toit, sûr de lui.

Héron cendré, sur une patte, sur un tronc, sur le Rhône.

On peut trouver ça et là beaucoup d’études chiffrées sur ce qu’on nomme la 6e extinction de masse. En résumé, on estime qu’environ la moitié des animaux de la planète a disparu juste au cours des 50 dernières années. Sans doute ce que certains, les chasseurs par exemple, appellent “réguler les populations”? Conséquence directe, le déséquilibre des diverses chaines alimentaires et par là des écosystèmes apparait de plus en plus irréversible, faisant craindre l’effondrement pur et simple.

Mes différentes publications au sujet de l’effondrement (cf. collapsologie) me valent toujours bien des critiques, comme prévu. On me reproche de ne pas voir “le bon côté des choses”. Ok, je m’y mets : par bonheur y a plein d’enfants qui ne grandissent pas à Gaza. Voilà.

Ce soir c’est tout couvert, ça c’était un autre jour. J’vous l’mets quand-même, comme dirait l’épicier.

Partager ce billet

Autodidacte en tout, café-théâtre, chanson française (auteur-compositeur-interprète), sculpture, photo, écriture, et même agriculture, en rupture de ban avec "le système", je me cantonne désormais à produire de la pensée et de l'émotion. Je n'attends pas de jours meilleurs (ils seront pires) mais j'en fabrique comme je peux...