Bank of America : les 15 signes annonciateurs de l’effondrement financier

Bank of America : les 15 signes annonciateurs de l’effondrement financier

Le monde financier, que des naïfs croient préservé, court tout droit à l’effondrement. Et c’est la Bank of America qui le dit.

La Bank of America est une des plus grosses banques des États-Unis. Elle vient de répertorier 15 signes montrant l’état gravissime et insensé du système financier mondial, neuf ans après le début d’une crise qui n’est toujours pas terminée, et qui est vouée à se terminer très mal (pour les banques et leurs clients).

Citons seulement six des quinze bulles explosives listées par la Bank of America :

  1. La valeur de la monnaie numérique Bitcoin est passée depuis le début de l’année de 952 $ à 7 890 $, soit une augmentation ahurissante de… 729 % !!!  [NB : le 22 novembre, le prix du Bitcoin atteignait les 8 300 $, ndlr.]
  2. Depuis le début de l’année, la Banque centrale européenne et la Banque du Japon ont déversé sur les marchés la somme astronomique de 2 mille milliards de dollars pour racheter des titres financiers pourris !
  3. La dette mondiale totale s’élève cette année à environ 226 mille milliards de dollars, soit environ 324% de la production économique mondiale annuelle !
  4. Les sociétés américaines ont levé 1,75 mille milliards de dollars de nouvelles dettes, record annuel archi battu.
  5. La capitalisation boursière totale de tous les marchés boursiers a augmenté d’environ 15,5 mille milliards de dollars à l’automne 2017, pour atteindre le niveau actuel de 86 mille milliards de dollars. C’est la valeur la plus élevée jamais mesurée, représentant environ 113% de la production économique mondiale d’une année.
  6. La capitalisation boursière des huit sociétés technologiques Facebook, Apple, Amazon, Netflix, Google, Baidu, Alibaba et Tencent a augmenté de plus de 1,5 mille milliards de dollars, soit plus que la capitalisation boursière totale du marché boursier allemand, et encore beaucoup plus que celle du marché financier français.

Je me doute, cher lecteur, que les chiffres hallucinants cités ci-dessus te laissent soit étourdi, soit abasourdi. On le serait à moins car, tu as raison, ils ne signifient absolument plus rien, sinon la dérive schizophrénique d’un milieu de malades complètement déconnectés de toute réalité (et surtout de toute réalité économique).

Depuis le 15 septembre 2008, jour de la faillite de la banque d’investissement américaine Lehman Brothers [NB : date figurant au fronton de la banque sur la photo ci-dessus], non seulement rien ne s’est arrangé pour le monde financier, mais tout s’est au contraire détérioré au point de n’avoir plus de sens commun. Le grand effondrement se précise et il reste à espérer que l’agonie soit désormais la plus courte possible.

=> Source de l’info : Deutsche Wirtschafts Nachrichten

Partager ce billet

<p>Un “voyageur à domicile” en quête du monde d’après.</p>