Bitcoin, Petro : deux crypto-monnaies pour échapper au système financier

Bitcoin, Petro : deux crypto-monnaies pour échapper au système financier

Rien à voir entre le Bitcoin et le Petro que vient de lancer le président vénézuélien Maduro, si ce n’est qu’il s’agit de crypto-monnaies destinées à échapper à l’emprise du système financier globalisé.

Définition de la crypto-monnaie par Wikipedia :

« Une crypto-monnaie, dite aussi cryptodevise ou monnaie cryptographique, est une monnaie électronique utilisable sur un réseau informatique de pair à pair et décentralisé, fondée sur les principes de la cryptographie, que l’on peut émettre soi-même et qui permet de régler des transactions. »

Le bitcoin est d’évidence une crypto-monnaie purement spéculative. Son cours a récemment monté de façon vertigineuse, sans doute en réaction à la politique suicidaire des banques centrales engluées dans leurs quantitative-easings et leurs taux d’intérêt réduits à peau de chagrin (sinon négatifs).

Bitcoin evolution
Évolution du cours du Bitcoin par rapport au dollar US

Évidemment, cette spirale spéculative incontrôlée de la cryptodevise, inventée par l’informaticien japonais Satoshi Nakamoto, fout un bordel sans nom dans un système financier déjà fragilisé par ses dérives et par une crise chronique depuis 2008. Tous les efforts déployés par les autorités financières officielles pour museler le maudit bitcoin sont jusqu’ici restés vains.

Le Petro vénézuélien : une crypto-monnaie comme arme de souveraineté politique

Inutile cependant de chercher une intention de subversion politique ou sociale dans l’aventure du bitcoin. Il en va tout autrement du Petro, la crypto-monnaie que vient de lancer le président vénézuélien Maduro pour échapper au blocus financier décrété par les États-Unis à son encontre.

Contrairement au bitcoin qui ne repose que sur la confiance hypothétique des spéculateurs et qui est par conséquent susceptible de variations aussi étourdissantes que meurtrières, le petro est adossé lui à une valeur sûre : le pétrole dont le Venezuela détient des réserves gigantesques, mais aussi le gaz, l’or et les diamants.

Dès lors, voilà comment une crypto-monnaie, adossée aux richesses d’un pays, peut devenir une arme décisive de souveraineté politique, économique et sociale. On sait comment le blocus financier US cherche à étouffer un gouvernement vénézuélien réfractaire à sa toute-puissance : en le noyant sous les dettes et en accablant sa population sous les pénuries d’aliments et de médicaments, faute d’argent pour se les procurer.

La guerre monétaire est une des composantes essentielles de la guerre d’influence politique. On a déjà vu récemment comment le président Maduro s’était rebellé contre le pétro-dollar en libellant son pétrole en yuan chinois.

Partager ce billet

<p>Un “voyageur à domicile” en quête du monde d’après.</p>