Deux mesures-phares du programme de Jean-Luc Mélenchon : un revenu minimum de base pour tous et la sortie de l’UE

http://yetiblog.org/public/avenir_en_commun.jpg

Deux reproches étaient faits au programme défendu par Jean-Luc Mélenchon : l’absence de revenu de base et une sortie très hypothétique de l’Union européenne. Eh bien, relisez attentivement le volet L’Urgence sociale du projet l’Avenir en commun, écoutez les dernières déclarations du candidat sur l’UE, ces deux mesures-phares y apparaissent d’évidence. 

Le Grand jeu : clair-obscur

Clair_obscur_1.jpg
 

La poussière commence doucement à retomber, mais l’image reste toujours aussi floue et nous ne sommes pas plus avancés. Les observateurs restent perplexes, désarçonnés presque, même si à peu près tout le monde s’accorde sur le fait qu’il ne reste que deux thèses, celles que nous présentions dans notre dernier billet : entente Trump-Poutine sur le dos de l’État profond américain ou changement radical du Donald, finalement happé par le système impérial.

Le cas LCI/Macron : comment sauvegarder les vidéos subsersives censurées par les médias mainstream

Macron_con.jpg
Le candidat président le plus ridicule que la 5e République ait jamais connu

Je vous avais récemment mis en ligne un extrait de l’émission de LCI qui étrillait proprement Emmanuel Macron, le candidat président le plus ridicule que la 5e République ait jamais connu (après Sarkozy, Hollande ou autre Giscard d’un autre temps, fallait le faire !).

Le Grand jeu : ébullition

Ebullition.jpg
 

Tout part de ce qui ressemble à un énième false flag barbu : le supposé bombardement chimique par l’aviation syrienne. Comme d’habitude, aucune preuve et aucun temps de réflexion — quel serait donc l’intérêt d’Assad de perpétrer ces attaques en un point non stratégique alors qu’il est en train de gagner la guerre et que l’administration américaine venait de lui donner un blanc-seing ? Ça n’a strictement aucun sens.

Syrie : l’escalade imbécile

Tir_de_missiles_US_en_Syrie.jpg
59 missiles Tomahawk tirés de deux destroyers US sur une base militaire syrienne dans la nuit du 6 au 7 avril 2017

Il fallait être très prudent dans cette affaire d’attaque au gaz en Syrie, ne pas tirer de conclusions hâtives inspirées d’une vague “intime conviction”, elle-même aiguillonnée par une émotion incontrôlée et des présupposés aléatoires. Mais l’empire américain a-t-il encore les moyens d’être prudent ?

Mon avis sur ce “Grand débat” que je n’ai pas regardé

LeGrandDebat_BFMTV.jpg
 

Autant vous dire, je n’ai pas regardé Le Grand débat organisé par BFMTV avec les onze candidats rescapés de la présidentielle. Je ne regarde jamais ce genre d’émission, trop longue, ennuyeuse, crispante… sauf via les commentaires qu’on y fait sur les réseaux sociaux et dans les médias. Voilà pourquoi je me sens tout à fait habilité à vous donner mon avis sur cette émission que je n’ai pas vue.

Salles désertées, discours creux, bourdes en rafale, la baudruche Macron se dégonfle même sur les médias mainstream

Macron_ridicule.jpg
 

Quand ils nous l’ont annoncé, on s’était dit non, c’est pas vrai, ils ne vont pas réussir à nous vendre ce gringalet ridicule comme une vulgaire savonnette ! Avec l’artillerie lourde de leurs médias, de leurs instituts de sondages, et les ralliements massifs des élites finissantes, on s’était pris un temps à douter de la santé mentale de nos concitoyens électeurs. Et puis, non, peut-être que non. Il semble que le soufflé Macron soit en train de lourdement retomber, y compris chez ceux qui avaient pour cet acide navet les yeux de Chimène.

Philippe Poutou à ONPC : le vrai visage de Laurent Ruquier

Ruquier_vrai_visage.jpg
Ruquier à Philippe Poutou : << De toute façon, c’est fini. Il vous reste une phrase >>

<< Vous avez quand même un double visage et un double discours, Monsieur Poutou. >> Ce soir-là,  ce n’est pourtant pas le “vrai visage” de Philippe Poutou qui se révéla aux téléspectateurs noctambules de l’émission On n’est pas couché, mais celui de son animateur, Laurent Ruquier.

Vital : ce personnel politique dont il va absolument falloir nous débarrasser !

Malek_Boutih_fevrier_mars.jpg
 

Regardez bien ce type. Il s’appelle Malek Boutih, ex-président de SOS racisme, ex-secrétaire national du Parti socialiste chargé des questions de société, présentement député de la dixième circonscription de l’Essonne. Il représente l’archétype de ce personnel politique tel que vient de nous le mettre en lumière crue cette sinistre campagne présidentielle 2017, et dont il va absolument falloir, coûte que coûte, nous débarrasser.