Art & politique : Tanya Akhmetgalieva (1983- )

Tanya Akhmetgalieva, Hello My Dear Friend, 2019, 180 х 180 cm, Oil on Canvas

Tanya Akhmetgalieva est née en 1983 à Kemerovo, Russie. Elle vit et travaille à Saint-Pétersbourg et à Moscou.

Études à l’Académie nationale d’art et d’industrie de Saint-Pétersbourg et à l’Institut Pro Arte.

Artiste multi-média, Tanya Akhmetgalieva révèle une très grande habileté technique, elle peint en cousant et mêle librement graphisme, dessin et art textile. Dans son travail on peut trouver un parallèle avec la mise en réseau du monde moderne. La trace de la couture reflète la façon dont les médias sociaux ont entrelacé le monde entier dans un tissu mondial, comme un écheveau. Tanya examine la tendance des gens à enregistrer et à partager en permanence les moindres détails de leur vie sous forme d’images. Les frontières entre le public et le privé sont devenues floues et l’individualisme se développe de manière spectaculaire.

Les œuvres présentées lors de son exposition “Comment allez-vous mon cher ami ?” ouvrent une série de sculptures numériques réalisées à l’aide de la technologie 3D et de l’animation. Elles sont constitués de mécanismes, de constructions et de détails inattendus, d’objets vivants, de jouets. Leur mouvement est toujours bouclé en eux-mêmes, se répétant encore et encore. Des thèmes tels que le jeu, la mémoire, le temps, les illusions, les mutations, l’absurdité sont importants dans les travaux de Tanya Akhmetgaliyeva. Les couleurs juteuses invitent et hypnotisent, incitant dans les mondes de contes de fées de fantômes sans fin et de rêves étranges.

“Les Baies toxiques” présentés à la Galerie Forsblom d’Helsinki en 2019 marquent les débuts en peinture de Tanya Akhmetgalieva connue précédemment pour son art textile, ses vidéos et installations. Ses peintures à l’huile et ses œuvres graphiques se caractérisent par le même lyrisme pictural, les teintes vibrantes et la spontanéité d’esquisse qui caractérisent ses tissages. L’artiste décrit son travail comme un tissu fantomatique d’illusions, de métamorphoses et d’ouvertures qui se referment soudainement. Ses œuvres regorgent d’aperçus de rêves, d’éclats de rire inattendus dans les coulisses, de lettres adressées à personne, de coïncidences incroyables et d’éclats de lumière soudains, le tout tournant dans un manège flou. Ses couleurs vives et exubérantes nous amènent de façon trompeuse à entrer dans un paradis fictif, qui se révèle brusquement être une demeure de terreur, de douleur et de rage monstrueuse.

Tanya Akhmetgalieva, Intersecting Lines, 2019, 180 х 180 cm, Oil on Canvas
Tanya Akhmetgalieva, Game Over, 2019, 180 х 180 cm, Oil on Canvas