UN CRUEL CHÂTIMENT SOCIAL

((/public/Grecs.jpg|Grecs|L|Grecs))Suppression des 13e et 14e mois de salaire, suppression des primes, hausse de la TVA de deux points, suppression des indemnités de licenciements… le plan d’aide européen à la Grèce \– s’il voit le jour \– a tout d’un terrible châtiment social. Au point que l’on peut se demander à qui s’adresse ce plan d’aide : aide à la Grèce ou aide à l’Europe aux dépens des Grecs eux-mêmes ?

NICOLAS SARKOZY DOIT DISSOUDRE LE PARLEMENT… OU PARTIR !

Le président Nicolas Sarkozy bat désormais tous les records d’impopularité. Combien de temps allons-nous tourner autour du pot ? Constater, impuissants, le délitement de nos institutions politiques pendant qu’une grave crise ronge notre société civile ? Subir sans réagir les égarements politiques suicidaires de l’équipe au pouvoir ? Attendre passivement l’année 2012 comme seul possible horizon libératoire ? Dans quel état ?

GRANDE CRISE, PHASE 5 : LA DETTE PUBLIQUE MENACE LE SECTEUR PRIVÉ

[Cri d’alerte du FMI|http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?num=bf19b43a627e47f7ab1e3e022cf6b481] mardi 20 avril : la dette publique est en passe de relancer la crise financière mondiale. Évidemment, c’était gros comme le nez au milieu de la figure. Et il n’y avait que le pif imbu des « spécialistes » à la godille pour ne pas (vouloir) le flairer à temps.

LA GRANDE CRISE À L’ÉPREUVE D’UN NUAGE DE CENDRES

Ho ho ho, le bazar qu’il nous sème ce farceur de volcan islandais ! Les autorités, un instant décontenancées par le saugrenu de la situation, commencent à sérieusement s’inquiéter des conséquences économiques et financières de cette impayable histoire. Pensez, chaque jour, quelques 17000 vols supprimés, des centaines de milliers de voyageurs cloués sur les tarmacs…

RETRAITE : UNE LOGIQUE DE RÉFLEXION RÉVOLUE ET DES ACTEURS À ŒILLÈRES

Tout est en place : un constat d’un simplisme accablant (l’allongement de la durée de vie), un ultime rapport alarmiste opportun (manquerait de 70 à 100 milliards d’euros pour payer les retraites en 2050), une conclusion sur laquelle il ne reste plus qu’à s’entendre (l’allongement de la durée des cotisations). Le nouveau volet de désagrégation sociale peut s’ouvrir : la « réforme“ (sic) des retraites.

LA BOURSE COMME PRÉDATRICE DE L’ÉCONOMIE RÉELLE

Il y a de fausses vérités qui ont la vie dure. Ainsi celle pour qui les bourses serviraient à financer l’économie réelle et serait un baromètre de son état de santé. Or, comme le fait remarquer Bernard Maris dans [sa chronique du 12 avril|http://sites.radiofrance.fr/franceinter/chro/lautreeconomie/index.php] sur France Inter, c’est l’inverse qui se passe aujourd’hui. Les bourses jouent contre l’économie réelle et vampirisent les finances des entreprises cotées.

L’AFFAIRE DES CHAUSSETTES QUI NE VOULAIENT PLUS PUER DES PIEDS

L’honorable [Afsset|http://www.afsset.fr/index_2009.php] vient de publier [un rapport d’expertise|http://www.afsset.fr/upload/bibliotheque/493133829081524310314521923581/10_03_24_CP_Nano_3_VF.pdf] sur les risques éventuels, pour la santé et l’environnement, liés à certains nanomatériaux manufacturés. Parmi les nombreux produits suspectés, les inénarrables et emblématiques chaussettes qui ne voulaient plus puer des pieds.

TAXE CARBONE ET AUTRES PETITS ABANDONS : LES TROUPES SE DÉBANDENT

((/public/taxe_carbone.gif|Fragile existence|L|Fragile existence)) Sauve qui peut, ça pue la débandade ! Voilà qu’après des élections \– marquées, dit-on, par « l’enracinement écologiste » LOL \–, les sinistrés du pouvoir enterrent une des mesures-phares de feu ce pauvre Grenelle de l’environnement : la taxe carbone envoyée par le fond par le ministre Fillon. Aussitôt approuvé par un Zébulon élyséen de plus en plus jeté, amalgamant dans les priorités gouvernementales de son dernier brouet discursif, l’abandon de la défunte taxe… avec l’absentéisme à l’école et le voile islamique !

SOCIOLOGIE-PAILLETTES CONTRE SORDIDE DU QUOTIDIEN

La télé a vraiment le chic pour confiner la réalité à l’univers clos de ses studios de tournage. Voilà qu’une émission propulsée à grands renforts de bande-annonce tonitruante et de titre ronflant ( » »Le Jeu de la mort » », diffusé sur France 2) prétend nous éclairer sur nous-mêmes et nos méchants instincts, quand elle ne traite que d’une « réalité » purement télévisuelle.

LA GRANDE CRISE : NOUS SOMMES TOUS DES GRECS ISLANDAIS !

[Quelques 93 % d’Islandais|http://eco.rue89.com/2010/03/07/le-peuple-islandais-rejette-le-remboursement-des-dettes-141776] viennent de moucher d’un coup de référendum tous les importants qui prétendaient les faire rentrer dans le rang d’un système moribond. La claque faite au FMI et consorts ! Manque nos amis grecs pour compléter le tableau. Et bientôt nous !

STRIP-TEASE À ROISSY

((/public/scan.jpg|Scanner corporel|L|Scanner corporel))Scié ! Lundi 22 février au soir, sur l’écran plasma de ma télé, il y avait une fille les mains en l’air, le regard un peu traqué, dans une cage en verre avec des marques de pieds jaunes sur le sol pour indiquer l’endroit où elle devait se caler. J’assistais médusé aux premiers tests d’un scanner corporel à l’aéroport de Roissy sur les passagers à destination des États-Unis d’Amérique.

DU REFUS D’ABANDONNER, SELON HOWARD ZINN

Juste avant de disparaître, l’historien américain Howard Zinn aura livré un ultime petit recueil sulfureux, d’une piquante actualité :  »La Mentalité américaine » (Lux éditeur 2009, traduction Nicolas Calvé, 8 euros). Malgré son titre un peu restrictif, cet opus offre trois textes qui dépassent largement les frontières américaines. Et touchent au cœur de notre Hexagone malade. Avec un prolongement final sans doute prémonitoire.

RUINE GRECQUE, « COLLECTIVISME » LIBÉRAL ET MONNAIES PARALLÈLES

((/public/Tetradrachm_Athens_450_reverse_CdM_Paris.jpg|Tétradrachme grec (env. 450 ans av. JC)|L|Tétradrachme grec, env. 450 ans av. JC))Qui franchement s’attendait à autre chose ? La dernière réunion des pays de l’Union européenne censés manifester leur soutien unanime à une Grèce percluse de dettes et de rhumatismes déficitaires, a accouché d’une [malingre souris|http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5iEsDBXWN7K9dIgVRN9lhOdbBx03g]. Soutien unanime et partout claironné, certes… mais sans le moindre petit début d’intention de mesurettes pour aider la moribonde à honorer ses cruelles échéances de mars et avril.

LA DOUTEUSE TENTATIVE DE RÉHABILITER LA DETTE PUBLIQUE

On assiste depuis quelques temps à un drôle de mouvement d’inversion. Une tentative étonnante de réhabiliter la dette publique, de délivrer un blanc-seing aux déficits les plus extravagants. A défaut de pouvoir les résorber, on les pare de vertus miraculeuses, on en justifie l’existence, on en nie les pouvoirs de nuisances, on en use à de troubles desseins.