Vu d’Allemagne – Macron : « Fais-moi mal, Alex, va-z-y fais-moi mal ! »

Jusqu’où cet imbécile va-t-il nous entraîner ? Les liaisons comico-tragiques de Macron et de son âme damnée, Benalla, vues d’Allemagne.

Traduction :

– Aïïïïe ! Si tu me tapes encore une fois, demain tu auras le droit d’aller tabasser des manifestants déguisé en policier casqué.

Les décisions personnelles de Macron prises dans la chambre des supplices.

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.