Pétition pour déclencher la destitution du président (art. 68)

Pétition pour déclencher la destitution du président (art. 68)

D’habitude, je ne signe pas de pétition – démarche un peu vaine juste bonne pour se donner bonne conscience – mais là, la situation a dépassé les bornes. Tous les moyens sont bons : Macron doit dégager !

Ce type n’est plus, n’a jamais été, en mesure d’occuper la fonction à laquelle une oligarchie aux abois et en manque de représentants politiques présentables l’a propulsé en 2017. En plus, voilà que ce gringalet immature se prend maintenant pour le roi, multiplie les conneries avec sa cour de malfrats.

Dans la Constitution délabrée de la 5e République, demeure cependant un article n° 68 qui prévoit une petite possibilité de destitution d’un président « en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat ».

Ok, aucune chance que « le Parlement [actuel] constitué en Haute Cour » ne se décide à évoquer cet article, encore moins qu’il prononce une destitution. Mais il suffit de se balader dans les bistrots, les lieux de réunions publiques et privées, pour constater que l’idée taraude de plus en plus le menu peuple, même parmi ceux qui votèrent en toute inconscience pour cet insupportable con. L’idée d’une pétition n’est évidemment pas d’en appeler à la conscience des momies dévoyées du Palais-Bourbon, mais de réveiller celle des citoyens.

Un mouvement de foule ne se décrète pas d’un claquement de doigt, il s’enracine peu à peu dans les esprits jusqu’à ce que l’idée [de la révolte] germe et se concrétise. Voilà pourquoi cette pétition doit être signée, partagée, bruyamment relayée. Faire du bruit, c’est la trompette qui sonne la révolte, balaie les dernières tergiversations, décide les hésitants.

Cliquer sur l’image pour signer la pétition

 

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.