Frédéric Taddeï animera quatre émissions hebdomadaires sur RT France

Heureusement qu’on a Russia Today ! Frédéric Taddéï, viré de toutes les chaînes télé et radio nationales, y sera hébergé dès la rentrée.

Le journaliste y animera une émission d’une heure quatre fois par semaine. Frédéric Taddéï :

« Je suis ravi d’être sur RT France à la rentrée. Dans un paysage télévisuel sinistré, où les intellectuels, les chercheurs, les savants, les contestataires n’ont plus la parole et où les vrais débats ont totalement disparu, c’est la seule chaîne de télévision qui m’ait donné carte blanche pour faire ce que je faisais dans « Ce soir ou jamais » : des émissions intelligentes, sans parti pris, dans lesquelles on pourra discuter de tout, entre gens qui savent de quoi ils parlent, qu’on ne voit pas ailleurs, et qui ne sssont pas d’accord entre eux. »

Trois sources d’infos et de réflexions fiables et contradictoires : RT, Sputnik, Le Média

Voir des journalistes français contraints de devoir trouver refuge dans un média russe pour pouvoir s’exprimer, avouez que c’est piquant ! Joli pied-de-nez en tout cas aux momies faisandées du palais Bourbon en train de mitonner une « loi anti-fake news », en réalité quasi exclusivement destinée – les momies ne s’en cachent même pas – à contrecarrer le développement de RT en France.

Manque de pot, les personnalités françaises du monde médiatique, économique et politique sont de plus en plus nombreuses à se hasarder sur la chaîne russe, souvent de façon encore ponctuelle et timide, parfois plus résolument comme Jacques Sapir et maintenant Taddéï. Mais aussi de plus en plus de lecteurs  français (dont moi) fatigués par la propagande à sens unique des Libé, Le Monde ou autres France Inter.

RT France, Sputnik et Le Média sont d’excellentes sources d’informations et de réflexions contradictoires, qu’on se le dise. Que ces médias défendent un point de vue est indéniable, mais regardez la façon objective dont RT France, qualifié de pro-poutinien, relate l’intrusion des Pussy Riot, anti-poutiniennes notoires, en finale de la Coupe du monde de foot, se permettant même, sans commentaire partisan, de détailler les revendications des insoumises russes.

Je serais Élise Lucet, je commencerais à y regarder de plus près.

FacebookTwitterTelegramVKMastodonSMSWhatsAppEmail
A propos de Pierrick Tillet 3887 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.