Hamon dans le sillage de Hollande : en arrière toute

Hamon_LCI.jpg
 

Ça en devient pitoyable. Pendant tout le week-end, Benoît Hamon a eu l’occasion de faire le point sur son programme. Tendance en arrière toute… avant même le premier tour de l’élection !

Ses principales mesures arrêtées au 19 février (parce qu’après, au train ou ça descend, on ne garantit plus rien) :

  • plus question de revenu universel (de toute façon remis à 2022… pour le prochain quinquennat) ;
     
  • plus question d’abroger la loi Travail (comme il l’avait promis mi-janvier)… mais de << l’aménager >> !
     
  • créer un parlement européen « économique » (???) de la zone euro avec signature d’un nouveau traité budgétaire (!!!)… une invraisemblable usine à gaz dont l’initiateur reconnaît lui-même qu’elle fera l’objet d’un << dialogue compliqué avec l’Allemagne >> ;
     
  • mutualiser la dette des pays européens… mesure qui nécessiterait un accord unanime des 28 pays membres… et que refuse obstinément l’Allemagne ;
     
  • autre miroir aux alouettes, cette « Europe de la défense » que tout le monde réclame depuis des années, mais que personne ne fait jamais… et qui est sans nul doute la priorité des priorités pour les laissés-pour-compte de notre société.

Entre rétropédalages et fumées à couillons, tout cela est pathétique.

A propos de Pierrick Tillet 3812 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.