« Citoyens, ne perdez pas de vue que les hommes qui vous serviront le mieux… »

Bon, je sais bien qu’au niveau de dégénérescence démocratique où nous sommes tombés, ça ne sert plus à grand chose, mais on ne perd plus grand chose non plus à rappeler cet appel aux électeurs fait le 25 mars 1871 par le Comité central de la Garde nationale en pleine Commune de Paris.

C3IHe9cXgAQfZsg.jpg

 

En attendant, résumons grosso modo le tableau qui s’offre aux électeurs pour la prochaine Présidentielle :

  • François Fillon : le Penelopegate parle de lui-même…
     
  • Marine Le Pen : les casseroles tintinnabulantes de la famille sont-elles encore à rappeler ?
     
  • Emmanuel Macron : banquier d’affaires chez Rothschild, recyclé en conseiller du Président (« socialiste ») de la République, puis en ministre de l’économie et des finances, puis en candidat sorti du chapeau par l’oligarchie politico-médiatique et financé par on ne sait trop qui vu qu’il se refuse à le dire.
     
  • Benoît Hamon (on suppose ici qu’il va remporter la « primaire » de dimanche) : pacsé avec Gabrielle Guallar, responsable des Affaires publiques de LVMH, autrement dit lobbyiste en chef du groupe dirigé par Bernard Arnault ; le responsable hiérarchique de la dame au sein de cette entreprise à forte préoccupation sociale (blague !) est un certain Marc-Antoine Jamet, énarque, magistrat à la Cour des comptes « en disponibilité », secrétaire général de LVMH depuis 2001 (intervenant à ce titre dans le film « Merci Patron ! » pour dissuader François Ruffin de perturber l’assemblée des actionnaires), vice-président de la Fédération des industries de la parfumerie (FEBEA), président du pôle de compétitivité « Cosmetic Valley », président de l’Union des fabricants (Unifab), administrateur de la Société d’exploitation de la Tour Eiffel, de l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS), de Paris Tech Review, de Parfums et Cosmétiques DIOR, membre du conseil de surveillance de L Capital, président-directeur général du jardin d’acclimatation, directeur du CNED (Centre national d’Éducation à distance)…
    J’oubliais : Marc-Antoine Jamet est aussi responsable de la Fédération PS de l’Eure, proche du courant de Henri Emmanuelli … donc de la « gauche » du PS dont se revendique Benoît Hamon.

Un rescapé dans mon tableau de chasse ? Ah oui, Jean-Luc Mélenchon…

A propos de Pierrick Tillet 3654 Articles
Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation.