Panique à bord dans le camp Clinton : l’art de nier d’avance la preuve d’un crime que personne ne connaît

ILLUSTRATION

Présidentielle US, j-2. La panique est à son comble dans le clan Clinton. En cause, un ultime « whopper » (en français : « quelque chose d’énorme ») qui serait publié par Wikileaks à la veille de cet événement hautement « démocratique » [rires].

<< C’est probablement un fake ! >>, s’est écriée Jennifer Palmieri, responsable de la communication de la candidate assiégée :

Vous noterez le << probablement >> qui révèle déjà une certaine incertitude sur la question.

Mais surtout, vous vous étonnerez de cette surprenante précipitation…. vu que le « whopper » en question n’est toujours sorti !

Alors quoi ?

Alors, ce « whopper » en question, il y a toutes les chances que l’équipe Clinton en connaît déjà le contenu. Et qu’en le dénonçant d’avance avec autant d’imprudence, elle en reconnaît d’avance, bien imprudemment, la glauque réalité.

Panique, vous avez dit panique ?

=> Source de l’info : Zero Hedge

A propos de Pierrick Tillet 3815 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.