Révolution arabe pas morte : moyenne d’âge du tout nouveau gouvernement tunisien inférieure à 50 ans

Youssef Chahed, 41 ans, nouveau Premier ministre tunisienYoussef Chahed, 41 ans, nouveau Premier ministre tunisien

Les plupart des révolutions arabes ont été tuées dans l’œuf par des coups de force militaires : Égypte, Yémen, Syrie, Lybie… L’une d’elle respire pourtant encore : en Tunisie.

Trois faits politiques viennent de s’y dérouler qui pourraient servir de leçon à notre « république » en loque :

  • un gouvernement vint d’y être démocratiquement déposé par une motion de censure parlementaire : celui de Habib Essid, un économiste formé aux États-Unis, décrié par l’opinion publique de son pays
  • le nouveau gouvernement (33 ministres et secrétaires d’État, dont 8 femmes), formé par Youssef Chahed (41 ans), a une moyenne d’âge de 49 ans ; 5 ministres ont moins de 35 ans ;
  • toutes les tendances de la société tunisienne s’y trouvent représentées : gauche, droite et même 3 islamistes du parti Ennahdah.

xxxCliquer sur l’image pour l’agrandir.

On se gardera bien sûr de tomber dans l’angélisme. La jeunesse n’est pas non plus une garantie de compétence et on attendra de voir ce que feront ensemble tous ces petits nouveaux d’horizons si divers.

Mais avouez, des députés qui se servent de leurs godillots pour virer un gouvernement incompétent et le remplacer par des têtes nouvelles en faisant valoir l’union nationale, ça n’est pas chez nous qu’on verrait ça.

A propos de Pierrick Tillet 3820 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.