#NuitDebout : ma condition pour voter à la présidentielle 2017

ILLUSTRATION

Voter ou ne pas voter à la prochaine présidentielle, telle est la question que se posent nombre de citoyens démangés par l’envie d’abstention. Pour ma part, je poserai une seule condition, mais d’importance : une Constituante et rien d’autre.

Écartons tout de suite les conditions faux-cul :

  • pas de vote « utile » pour faire barrage à l’épouvantail FN de service ;
  • pas de vote pour des promesses qui n’engagent que ceux qui les font.

Le problème aujourd’hui, ce n’est plus le programme d’un candidat quel qu’il soit, mais les institutions de la 5ème République qui permettent à n’importe quel aspirant président de trahir impunément ses promesses aussitôt élu. La dessus, on a déjà plus que donné !

J’ajouterai même que le fait pour un candidat de présenter un programme dans les conditions actuelles le disqualifie d’autorité.

La conséquence de tout ceci est évidente : en 2017, je m’engagerai pour un candidat s’engageant expressément et uniquement à laisser place à une Constituante pour une 6ème République, donc à renoncer aussitôt à être le nouveau président d’une 5ème République désavouée.

La condition de ma condition

J’en vois déjà certains qui jubilent en clamant que ce candidat existe déjà : Jean-Luc Mélenchon et son projet de 6ème République.

Mais il y a une condition à ma condition : la façon dont sera constituée cette Constituante. Et pour l’heure, à ma connaissance, Jean-Luc Mélenchon ne l’a pas encore remplie.

Il est évidemment hors de question d’accepter une Constituante formée de politiciens professionnels qui rédigeront peinards les conditions de leur futur plan de carrière.

Or il existe aujourd’hui un mouvement populaire tout à fait apte à se prononcer sur la façon dont sera formée cette Constituante : #NuitDebout.

En 2017, je ne voterai que pour en candidat s’engageant à remettre à des non-professionnels de la politique — genre #NuitDebout — le soin d’organiser la formation de cette Constituante pour une 6ème République.

Post-scriptum : il va de soi que je m’abstiendrai de participer à la moindre élection législative tant que ce problème de Constituante et de nouvelle Constitution ne sera pas réglée.

A propos de Pierrick Tillet 3739 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.