#NuitDebout : et soudain l’armée intervint…

Strasvourg_NuitDEbout.png

Jusqu’à présent, on avait des images des affrontements entre police et manifestants. Mais ce jour-là, 9 avril 2016, place Kléber à Strasbourg, ce furent des militaires qui intervinrent. Non plus armés de grenades ou de bombes lacrymo, ni uniquement de flashballs. Mais de fusils-mitrailleurs.

Certains s’en offusquèrent et m’en communiquèrent les images.

Mais l’indignation est devenue inutile. La situation est des plus tendues. Le clash se rapproche à grand pas. Mieux vaut s’en faire une raison.

Les tenants du vieil ordre en déroute ne lâcheront rien. Ils défendront leur pré-carré à n’importe quel prix, coûte que coûte. La vidéo en est la preuve.

Mais en même temps, cette intervention inopinée de l’armée, assez précipitée et somme toute plutôt stupidement improvisée, témoigne d’une panique certaine, d’un désarroi et d’une trouille carabinée.

Fruit pourri ne demande qu’à tomber.

A propos de Pierrick Tillet 3659 Articles
Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation.