#NuitDebout : les principes du projet politique existent déjà, nous les avons rencontrés

PHOTO

Le prochain défi du mouvement #NuitDebout sera incontestablement de passer d’une expérience citoyenne festive à l’élaboration d’un projet politique. En commençant par en fixer les principes.

On se fait souvent une montagne de l’ouvrage. On pense souvent qu’une révolution doit coïncider avec un solide balayage de tout ce qui exista auparavant. On se complique inutilement la tâche, on cherche en vain midi à quatorze heures et l’on finit au final par se noyer dans un verre d’eau.

En réalité, la gageure consiste la plupart du temps à restaurer des principes et des règles bêtes comme chou, mais spoliés et dénaturés par une oligarchie dominante sans aucun scrupule.

Une révolution est aussi affaire de bon sens. Les principes d’un projet politique sains et humains existent déjà et sont connus de tous.

Ils me paraissent tenir en trois mots-clé : Liberté – Égalité – Fraternité.

Et s’articuler autour des quarante articles des Droits de l’Homme revus et corrigés en 1948.

Que certains de ceux-ci méritent d’être dépoussiérés et actualisés est une évidence. Et la lecture attentive de ces quarante articles montre que le boulot de restauration est immense.

Mais le projet politique qui en découle, les objectifs que nous devons lui fixer s’imposent presque d’eux-mêmes.

pdf.pngLire les 40 articles des Droits de l’Homme 1948

A propos de Pierrick Tillet 3735 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.