Réfugiés : l’ONU rejette — en pure perte — l’accord UE/Turquie

Tsipras_Erdogan.pngSymbole d’un naufrage : Tsipras soutient l’accord avec la Turquie d’Erdogan

Ils étaient tous là à se congratuler. Un accord, oui, un accord, une solution sur le problème des réfugiés venaient d’éclater au grand jour : l’UE refilait le bébé indésiré à la Turquie d’Erdogan et pfft, s’en frottait les mains. Las, l’ONU vient de retoquer ce plan fangeux.

L’expulsion collective d’étrangers est interdite par la Convention européenne des droits de l’homme, vient de rappeler l’agence des Nations-unies pour les réfugiés (UNHCR). Il n’existe aucune base juridique valable pour cet « accord » entre l’UE et la Turquie :

<< Nous sommes très préoccupés par l’accord selon lequel les réfugiés doivent être renvoyés en Turquie. La Turquie a déjà accueilli trois millions de réfugiés. Nous ne pensons pas que ce soit une bonne idée d’envoyer plus de réfugiés en Turquie. >>

Selon le droit international, aucun réfugié ne peut être arbitrairement expulsé sans que sa demande d’asile ne soit au préalable examinée, précise l’UHNCR. Et doit bénéficier d’un asile, d’un accès au marché du travail, à l’éducation, aux soins médicaux et à l’assistance sociale en cas de nécessité.

Seulement voilà, l’UE est aux abois face au flot de miséreux qui lui reviennent en boomerang dans la gueule après ses expéditions aussi hasardeuses qu’imbéciles en Syrie, en Libye, en Irak. 

Alexis Tsipras, le symbole le plus foireux qui soit de la contestation — jusqu’où se vautrera-t-il, celui-là ? —  vient d’approuver l’accord en question.

Et la Turquie fait payer très très cher sa sollicitude très intéressée : une suppression des visas pour le droit de circulation en Europe de ses ressortissants, une enveloppe de quelques milliards d’euros, et une promesse, si longtemps refusée, d’intégration à l’UE.

Que valent, dans cette fange ignoble, dans ce naufrage collectif pitoyable, les rappels à la légalité et à la justice lancée par l’UHNCR ? Qui pour s’opposer à la débandade morale d’élites européennes en totale confusion ?

<< L’accord sur les réfugiés entre l’UE et la Turquie est illégale. L’expulsion collective d’étrangers est interdite par la Convention européenne des droits de l’ homme. >>

Autant en emporte le vent de la honte…

A propos de Pierrick Tillet 3738 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.