Paranoïa : l’Otan voit des combattants de l’EI partout parmi les réfugiés

DWN-Breedlove-600x400.jpgPrix Dr Folamour 2016 : le commandant-général de l’Otan, Philip Breedlove, ici en compagnie de la ministre allemande de la Défense Ursula von der Leyen.

Ça finirait presque par en être drôle : selon le Deutsche Wirtschafts Nachrichten (DWN), l’Otan voit désormais des milliers de combattants de l’État islamique (EI) infiltrer le flux des réfugiés qui déferlent sur l’Europe. Paranoïa au stade critique ou propagande gros sabot ?

Le commandant-général américain de l’OTAN Philip Breedlove (en français, « amour de la race »), vient de déclarer devant le Congrès US que ces terroristes islamistes contaminaient le corps des réfugiés << comme un cancer >>.

Pour le commandant Breedlove, << les criminels, les terroristes, les combattants étrangers >> mêlés aux réfugiés menacent d’attaquer en Europe et même aux États-Unis.

La << menace existentielle >> selon le commandant Breedlove

Aux journalistes qui l’interrogeaient sur les preuves de ses allégations, le commandant Breedlove répondit en faisant état d’informations… confidentielles !

Le problème, c’est que toutes les organisations humanitaires, présentes elles sur le terrain, démentent les affirmations délirantes du commandant américain. Si l’on ne peut nier que des combattants islamistes se glissent parmi le flots des réfugiés, c’est de l’ordre , disent-elles, de << l’aiguille dans une botte de foin >>.

Mais qu’importe au commandant Breedlove qui enfonce joyeusement le clou en insinuant que le problème des réfugiés est aussi utilisé par la Russie et la Syrie comme une << arme >> contre l’Union européenne. À l’en croire, les bombardements de la coalition russo-syrienne ne viseraient à rien d’autre que d’envoyer les réfugiés envahirent l’innocent continent européen.

Commandant Breedlove :

<< La Russie a décidé d’être notre ennemie et constitue à long terme une menace existentielle contre les États-Unis et nos alliés et partenaires européens. >>

Fou à lier, le commandant Breedlove ? Pas complètement. Il termina son réquisitoire en incitant vivement l’UE à augmenter de façon substantielle les fonds qu’elle versait à l’Otan pour sa « défense ».

A propos de Pierrick Tillet 3820 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.