#MerciPatron : match Ruffin/Apathie… Lagardère KO !

Merci_Patron_affiche.jpg

On sentait qu’il avait préparé ses coups, Apathie. À voir son visage tendu en début d’émission sur son plateau d’Europe 1, on sentait qu’il préparait son assaut. Manque de pot, Ruffin déjoua le piège.

La technique fut très simple et devrait en inspirer certains (Mélenchon) : ne jamais répondre aux questions enfermantes de votre interlocuteur, ne pas le laisser vous amener sur son terrain miné, mais dérouler votre propre discours posément, même haché par les interruptions intempestives de l’autre.

Apathie chercha à enfermer son invité dans le strict cadre du sujet de son film. Ruffin répliqua en attaquant bille en tête Lagardère et l’oligarchie :

<< Un salarié aussi désinvolte qu’Arnaud Lagardère aurait été licencié d’une entreprise. En n’assistant pas au conseil d’administration de son propre groupe[1] , il y a une désinvolture qui mériterait une lettre de licenciement aussitôt. >>

Lorsque Apathie se rendit compte qu’il perdait la maîtrise du débat, il accéléra le rythme de ses interruptions et essaya de poser quelques banderilles vachardes (quoique fort sommaires et un brin à côté de la plaque) :

<< Peut-être qu’ils [les spectateurs] ne seront pas très nombreux à aller voir votre film[2]. >>

Mais trop tard, Ruffin quittait le plateau avant la fin en tendant un os en plastique à son hôte, visiblement déboussolé.

Notes:

[1] En 2012, Arnaud Lagardère n’assista pas à un conseil d’administration crucial pour les intérêts français qu’il représentait… et préféra se rendre aux Internationaux de France de Roland-Garros.

[2] Pas de chance pour Jean-Michel Apathie, le film semble démarrer très fort dès son premier jour de sortie, déterminant pour la suite :

A propos de Pierrick Tillet 3742 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.