#MerciPatron : revue de critiques… un brin gênées aux entournures

Merci_Patron_affiche.jpg

On attendait impatiemment la critique des médias mainstream sur le film de François Ruffin ? Eh bien, faute de pouvoir l’ignorer tout à fait, ceux-là ont choisi de faire dans la condescendance bienveillante. Mais avec souvent une petite réserve assassine pour désamorcer tout ce que le film pouvait avoir de subversif.

<< Il [le film] ne raconte pas une lutte sociale collective, ne porte pas de grand discours politique. On ne voit pas les ouvriers se dresser comme un seul homme contre le grand capital. Certains syndicalistes risquent même de tousser un peu : les Klur finissent par boire le champagne du patron après avoir encaissé leur «chèque», cette prime au départ pour laquelle nombre de représentants des salariés rechignent à lutter >> (Libération).

<< Voyez le topo. Un mélange de flibuste cinématographique, de lutte idéologique et de satire bien trempée, qui suscite à la fois enthousiasme et réserve. Karl Marx, version caméra cachée. Bakounine, en vidéogag >> (Le Monde).

Certains bottent en touche en se contentant de mettre en exergue, avec un petit brin de sournoiserie, le différend Ruffin/Europe1 :

<< Autant dire que l’annulation de son invitation à l’émission de Frédéric Taddeï, sur Europe 1, l’enchante. Aussitôt, il [François Ruffin] crie à la « machination » et, fort de relais dans plusieurs médias alternatifs, dénonce une forme de censure. Jean-Michel Aphatie lui adresse une invitation à débattre sur la même antenne ? François Ruffin prend aussitôt la plume et publie sur le site du Fakir une lettre ouverte où il tombe à bras raccourcis sur notre confrère >> (Le Point).

D’autres, à l’issue de la séance, ne peuvent dissimuler leur plaisir, mais ne l’affichent qu’en très court (Télérama, Première). voire dans le laconique ou le carrément lapidaire :

<< Un combat de David contre Goliath joyeusement acide à défaut d’être cinématograhique [sic] >> (StudioCinéLive).

Notons que beaucoup « réservent » pour instant leur opinion (rien en ce jour de sortie dans Le Nouvel Obs, Le Figaro, Le Parisien, L’Express). Ou prévinrent « honnêtement », à l’issue d’une projection privée, qu’ils ne publieraient rien sur le sujet… quoi qu’ils en pensent secrètement : Les Échos [NB : propriété de Bernard Arnault].

Allez, pour finir, soignons beaux joueurs et signalons ceux qui jouent le jeu : Marianne, RTL. La grande réussite du film Merci Patron ! n’est-t-il pas finalement d’avoir (presque) fait taire les critiques ?

A propos de Pierrick Tillet 3816 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.