Présidentielle grecque : 700 000 euros en liquide pour voter « correctement »

Pavlos_Chaikalis.jpg
Pavlos Chaïkalis

C’est le député grec Pavlos Chaïkalis, membre du parti des Grecs indépendants, qui a vendu la mèche : 700 000 euros en liquide, plus le remboursement d’un de ses prêts bancaires et des contrats publicitaires, c’est ce qui lui aurait été proposé en douce pour voter « correctement » à la présidentielle grecque.

apostolopoulos.jpgPavlos Chaïkalis livre le nom de l’auteur présumé de la tentative de corruption : Giorgos Apostolopoulos [photo ci-contre], conseiller de deux premiers ministres et de trois dirigeants politiques, conseiller politique de deux banquiers et de la Deutsche Bank, personne de confiance de plusieurs hommes d’affaires grecs.

À l’appui de ses révélations, Pavlos Chaïkalis a remis une vidéo aux autorités judiciaires il y a une quinzaine de jours. Le nom du Premier ministre Antonis Samaras y est distinctement évoqué. Celui-ci a porté plainte contre Chaïkalis. Et la justice n’a toujours pas donné suite à l’affaire au prétexte que la vidéo transmise serait un « matériau obtenu illégalement ».

Rappelons que la présidentielle grecque se déroule en trois tours devant le Parlement, que Stavros Dimas, candidat proposé par le gouvernement Samaras (et « activement » soutenu par la Commission européenne), doit obtenir pour être élu 200 voix aux deux premiers tours (17 et 23 décembre), 180 au dernier (29 décembre). Faute de quoi des législatives seraient automatiquement organisées début 2015, avec le « risque » de voir Syriza l’emporter. Le premier tour a été un véritable camouflet pour la coalition au pouvoir qui n’a rassemblé que 160 voix en faveur de Dimas.

Notes:

=> Sources de l’information :

=> DERNIÈRE MINUTE : « Le Premier ministre grec Antonis Samaras a proposé dimanche d’organiser fin 2015 au lieu de mi-2016 les prochaines législatives, en échange d’un vote favorable du Parlement à l’élection présidentielle la semaine prochaine » (©AFP / 21 décembre 2014 15h00). A-t-on jamais vu pire aveu d’échec et de panique pour un gouvernement aux abois cherchant à gagner du temps à n’importe quel prix (quitte bien évidemment à ne surtout jamais respecter sa promesse) ?

=> NB : on attend toujours un communiqué de l’AFP, une déclaration de la Commission européenne et des autorités politiques de l’UE, sur la tentative de corruption manifeste dont fut victime (au moins) un député dans le processus démocratique en Grèce.

A propos de Pierrick Tillet 3648 Articles
Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation.