Vaccins : le point sur leurs effets secondaires et leur efficacité

Jérémy Chardy, 73ème joueur mondial de tennis, contraint de susprendre sa saison et probablement sa carrière suite aux effets secondaires du vaccin Pfizer (photo AFP)

Une précision pour commencer : ce point sur les effets secondaires des vaccins et leur efficacité se veut exclusivement factuel et statistique. Il ne se mêle en rien de considérations scientifiques et médicales (en lesquelles l’auteur n’a nulles compétences).

Des cas alarmants

Ce qui a motivé cette petite analyse est le constat de nombreux cas d’effets secondaires graves, ou de manque de protection contre la maladie, suite à l’administration de vaccins.

  • Contraint d’interrompre sa saison sportive (et sans doute toute sa carrière) pour de grosses douleurs musculaires, le tennisman français Jérémy Chardy (73ème joueur mondial) « regrette d’avoir fait le vaccin ! »
  • Renaud Muselier, président de la région PACA, est atteint d’une forme sévère de covid après avoir été vacciné deux fois (puis soigné par le service du Pr Raoult).
  • Une étudiante en droit se retrouve aux urgences avec une paralysie du visage après une deuxième dose Pfizer :
  • En Italie, un adolescent de 14 ans succombe après sa deuxième dose de vaccin (trois médecins inculpés).
  • Enfin, en Nouvelle-Galles du Sud (Australie), 141 patients sont hospitalisés pour forme grave du covid… tous double-vaccinés (sauf un vacciné une dose) :

Les confirmations statistiques de la base Eudra Vigilance

Citer quelques cas ne suffit pas à établir un constat statistique. Mais il se trouve que la base Eudra Vigilance (base de données européenne des rapports sur les effets indésirables suspectés des médicaments) tend à confirmer le nombre alarmant d’effets secondaires graves en Europe (chiffres arrêtés au 18 septembre 2021) :

Exemples de Singapour et d’Israël : la vaccination impuissante à empêcher la propagation du covid et ses conséquences graves

Les promoteurs de la vaccination obligatoire ont vite fait – mais sans autre élément de preuve que leur intime conviction – d’attribuer à leur campagne la faiblesse actuelle des cas graves de covid en France (65 % de vaccinés 2 doses). Hélas, les exemples de Singapour et d’Israël viennent démontrer le contraire de manière beaucoup plus probante :

  • à Singapour (77 % de vaccinés 2 doses), un nouveau confinement draconien vient d’être décidé pour éviter une surcharge des hôpitaux suite à une explosion des nouveaux cas quotidiens, ce qui tend à démontrer que le vaccin n’empêche pas la propagation de la maladie :
Nombre de nouveaux cas quotidiens à Singapour au 25 septembre 2021 (source : worldometers)
  • en Israël (64 % de vaccinés 2 doses et une campagne intensive de vaccination 3 doses en cours), non seulement le nombre de nouveaux cas positifs est aussi en augmentation, mais le nombre de nouveaux décès quotidiens reste à un niveau très élevé après avoir atteint un nouveau pic, ce qui tend à démontrer l’impuissance des vaccins à empêcher les conséquences graves de la maladie :
Nombre de nouveaux décès quotidiens en Israël au 25 septembre 2021 (source : worldometers)
A propos de Pierrick Tillet 3890 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.