Israël : la situation empire, mais “moins que prévu”

L'info propagande

Écoutez bien la vidéo qui va suivre. Elle va vous expliquer que la situation épidémique se dégrade en Israël, pays champion de la vaccination, mais “moins que prévu” et, que non ce n’est pas à cause des vaccins. Et que même c’est grâce aux vaccins que la maladie n’est pas plus grave qu’elle est grave…

Écoutez bien les affirmations qui suivent :

  • malgré ce regain catastrophique de la maladie, les spécialistes israéliens continuent d’affirmer que le vaccin « semble » être efficace ;
  • et que la troisième dose « semble » encore plus efficace qu’on ne le pensait ;
  • et que cette troisième dose de vaccin est efficace à 86 % pour les personnes de plus de 65 ans
  • et que ce sont les personnes (« une sur cinq ») qui ont choisi de ne pas se faire vacciner qui représentent « 65 % des formes graves de coronavirus ».

Propagande incontinente

Et qu’importe si ces affirmations ne sont assorties d’aucune source sérieuse, d’aucun élément de preuve sérieux. Et qu’importe si ces affirmations contredisent totalement ce qu’affirmaient encore tout récemment des toubibs israéliens de premier plan :

« 85 à 90 % des hospitalisations concernent des personnes entièrement vaccinées » (Dr Kobi Haviv, directeur de l’hôpital de Jerusalem, 5 août 2021).

En réalité, nous sommes entrés dans la spirale de la logorrhée incontrôlée, de la propagande en mode incontinente, un flot tourbillonant d’affirmations inconsidérées, sans fondements. Il faut sauver le soldat vaccin.

De la propagande à la réalité

Mais la réalité revient vite à la charge.

  • En France, malgré une campagne de vaccination obligatoire hystérique, l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) vient de reconnaître par courrier du 7 septembre 2021 qu’elle ne sait toujours pas si les obligations réglementaires ont été respectées par les fabricants de vaccin.
  • En France toujours, la DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques), qui affirmait que 85 % des hospitalisations pour cause de covid touchaient des non-vaccinés, vient d’admettre qu’elle avait “oublié” 900 décès dans son analyse, soit 50 % de son échantillon, ce qui entraînait une inversion du message sur les 85 % !
  • Et en Israël, manque de pot :
Évolution du nombre de nouveaux cas positifs quotidiens
(source : Worldometers 16 septembre 2021)
Évolution du nombre de décès covid quotidiens
(source : Worldometers 16 septembre 2021)
A propos de Pierrick Tillet 3890 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.