COVID 19 : panorama d’une escroquerie à visée extra-sanitaire

escroquerie Covid-19

Très intéressant panorama établi par France-Soir sur l’escroquerie COVID-19. Une escroquerie à tous les niveaux – diagnostic, traitements, vaccin – et à visée clairement extra-sanitaire : l’instrumentalisation d’un problème sanitaire pour des causes à la fois politique (sauver la caste en péril) et économique (les intérêts de BigPharma).

Le panorama de France-Soir est très détaillé pour ne pas être trop long. Je vais donc essayer de vous en tirer une synthèse.

Le constat d’escroquerie

  • Origine du virus : pour l’instant, on ne sait toujours pas s’il elle est naturelle ou artificielle (l’hypothèse d’une fuite d’un labo de Wuhan ne reste qu’une hypothèse).
  • Traitements : il y a clairement eu un sabotage politico-économique des soins (hydroxychloroquine, azithromycine, ivermectine…) et une diabolisation médiatique des professeurs et médecins qui les préconisaient (Prs Raoult, Perronne, Chabrière…).
  • Des études frauduleuses : toutes les études-prétextes menées officiellement pour prétendument étudier les possibilités de traitements n’ont en fait visé qu’à tenter de démolir les soins préventifs, par torpillages éhontés, fakenews grossières (The Lancet Gate), mensonges, allégations farfelues…
  • L’échec des vaccins : on peut d’ores et déjà affirmer que les thérapies géniques sorties du chapeau de BigPharma sont des échecs sanitaires retentissants, sans effet sur le(s)virus, générateurs de variants, très dangereux par leurs effets secondaires graves.
  • Le pass sanitaire illustre jusqu’à la caricature l’intervention malfaisante du politique dans le domaine sanitaire.

Les malfaiteurs

Les malfaiteurs coupables d’escroquerie sont connus.

  • Une nomenklatura politico-mafieuse distillant le dogme, ou doxa, au mépris des citoyens : le gouvernement et son “conseil scientifique” pétri de conflits d’intérêt.
  • L’Ordre des médecins, surtout aux ordres de la nomenklatura pour pratiquer une véritable police de la pensée et pratiquant une véritable chasse aux sorcières contre les réfractaires
  • Les « influenceurs » (Pr Karine Lacombe, Dr Nathan Peiffer-Smadja…), tous sous influence (financière) de BigPharma.
  • Les pseudo-citoyens et médecins de plateau-télé, pratiquant la délation, le harcèlement, le mensonge (Drs Marty, Cymes…).
  • Les médias de propagande qui ne cachent même plus leur volonté de défendre exclusivement les intérêts de la caste à laquelle ils sont soumis.

Voilà, le tableau des malfaisances et de leurs auteurs est dressé. Le diagnostic est sans appel : les malfaiteurs doivent être traités comme tels, c’est-à-dire des criminels, rapidement empêchés de nuire. Le pire est à redouter tant qu’il tiendront les rênes du pouvoir. Le fossé est désormais total entre eux et le peuple. Le peuple ferait bien de s’en aviser et de prendre les mesures nécessaires avant qu’il ne soit trop tard.


=> La tribune de France-Soir : COVID 19 (diagnostic, traitements, vaccin) : panorama d’une escroquerie

A propos de Pierrick Tillet 3869 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.