La guerre de tranchées désespérée des médias assiégés

Des médias en panique
Un “journaliste” en panique

De « libre et indépendante », l’information était depuis longtemps passée à une sélection d’infos collant de plus en plus étroitement à la ligne idéologique de la pensée unique. Or voilà que sous l’impulsion d’une crise qui n’a d’ailleurs de sanitaire que le nom, un nouveau cap vient d’être franchi : la négation pure et simple, quasi forcenée, de la réalité par les médias dominants jusqu’aux pétages de plomb les plus délirants.

Quelques récents exemples de techniques médiatiques de désinformation… mise à l’épreuve cruelle de leur panique grandissante à mesure que leur monde s’effiloche !

La propagande et les fake news d’abord !

1/ La tentative désespérée de réduire les dissidents au silence

2/ L’auto-censure avec un train de retard

NB : ces deux soignants, Maria Cloarec et Pascal, alertaient sur le très faible pourcentage de malades du covid dans leurs hôpitaux [en lien avec les noms, les vidéos “censurées”, ndlr]. Inutile de vous dire que le “fastchecking” de BFM pour dénoncer leurs « propos mensongers » relevait de la désinformation, de la diffamation, de l’insignifiance.

3/ La désinformation orchestrée (un brin trop voyante)

Autre technique, la campagne de désinformation orchestrée. Ainsi celle-ci présentant des malades prétendûment atteints de covid sérieux, regrettant de ne s’être pas vaccinés, et surtout appelant tous les récalcitrants à le faire dare-dare. Problème : cette campagne apparaît simultanément dans plusieurs pays, la même semaine, avec exactement les mêmes termes.

4/ Des sondages de plus en plus sommairement pipés

Plus les médias s’enfoncent et plus ils nous inondent de sondages de plus en plus sommairement pipés… jusqu’au grotesque !

Plus que 12 heures pour voter…
Plus qu’une heure pour voter…

Et puis, après clôture…

Une réjouissante puanteur médiatique

Allez, arrêtons les frais. Si vous n’avez toujours pas compris, trouvez un vaccin contre la naïveté. Pour les rescapés de l’intoxication :

  • oui, vous avez raison de fuir ces torchons merdeux ;
  • oui, vous avez raison de tenir à distance de vos manifestations leurs “journalistes » puants ;
  • oui, vous avez raison de vous réjouir de leurs pétages de plomb de plus en plus délirants.

« Encore un siècle de journalisme et tous les mots pueront » (Friedrich Nietzsche)

A propos de Pierrick Tillet 3869 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.