Les six premiers mois des éditions du Yéti : et après ?

Livres des éditions du Yéti

Les éditions du Yéti (EDY) ont six mois. Le moment de faire un petit bilan et d’en tirer les enseignements. Rappelons que le but des EDY était de proposer un nouveau modèle économique aux oeuvres écrites, basé sur la publication de livres inédits en format exclusivement numériques (jusqu’à présent les livres numériques n’étaient que la déclinaison d’ouvrages papiers).

Six mois après voyons ce qui a marché et ce qui reste à améliorer.

Des livres très bien reçus par la critique

Le premier objectif d’un nouvel éditeur est de trouver des livres à éditer. Eh bien, les EDY les ont trouvés et surtout ceux-ci ont été très bien reçus par la critique. Les trois premiers ouvrages parus bénéficient tous, ce qui n’est pas si commun, d’une note moyenne supérieure à 4 (sur 5) sur le réseau social de référence des livres, Babelio :

Des outils en ordre de marche

L’autre objectif était de proposer nos livres sur une plateforme exclusive de téléchargement, une librairie virtuelle dédiée en quelque sorte. Le constat est que celle-ci fonctionne sans bug majeur, et même sans bug du tout depuis le début des EDY.

Outre les critiques favorables et le bouche-à-oreille, il fallait aussi des relais d’informations via les réseaux sociaux. Ils existent (à vos favoris, à vos abonnements !) :

Les EDY sur
FACEBOOK
Les EDY sur
INSTAGRAM

Les obstacles qui restent à franchir

– Convaincre les amateurs de papier de passer à la lecture numérique

Si la lecture de livre numérique progresse à grands pas en France, beaucoup de fans du papier restent encore allergiques, sinon un peu effrayés, par ce format de lecture “moderne”. Pourtant lire un livre numérique est chose très facile, et même plutôt confortable, y compris si l’on ne possède pas de liseuse. Un ordi, une tablette, un smartphone suffisent, c’est un accro du papier qui vous le dit (mon support favori : le smartphone  !).

Pour convaincre les hésitants, les EDY proposent un petit TUTORIEL pour lire des livres numériques très simplement et très confortablement.

– Améliorer notre visibilité sur les plateformes de recherche (Google and co)

À l’origine, la volonté était d’avoir une plateforme de distribution exclusive. Le constat après six mois d’exercice est que cela ne suffit hélas pas : manque de visibilité sur les plateformes de recherche comme Google – à quoi bon obtenir de bonnes critiques, si les lecteurs potentiels ne trouvent pas les ouvrages ?

Au bout de six mois, conclusion a été tirée qu’il fallait impérativement étendre le circuit de distribution. C’est chose faite, les livres des EDY sont désormais disponibles sur toutes les plateformes de libraires en ligne, des très grands aux plus petits. Cela a bien sûr un coût et le prix de vente public unique des livres est passé de 4,50 à 6,49 euros (un tarif encore très abordable, convenez-en).

Voilà, dès la semaine prochaine le yetiblog reviendra sur chaque livre des EDY, à commencer par le tout dernier à paraître le 30 août, celui de notre ami Bob Solo, LA FÉE LUMIÈRE (présentation et extrait gratuit déjà disponibles en ligne sur notre site).

A propos de Pierrick Tillet 3869 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.