La famille von der Leyen, l’UE et les lobbys, par Didier Maïsto

Ursula Von der Leyen, présidente de la Commission européenne
Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne

Alerté par diverses infos troublantes concernant Ursula von der Leyen, l’actuelle présidente de la Commission européenne, le journaliste Didier Maïsto les a recoupées et exposées dans un fil Twitter purement factuel dont chacun se fera une opinion. Extraits.


Avant de quitter précipitamment Berlin pour Bruxelles en juillet 2019, où elle fut nommée présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen était la ministre de la Défense d’Angela Merkel.

Un rapport a été rédigé par les députés issus de l’opposition, qui ont activement participé à la commission d’enquête parlementaire sur cette affaire. Un an de travail, et ces conclusions des députés Verts, libéraux-démocrates et du Parti de Gauche, qui sont accablantes :

« Sous Ursula von der Leyen, la gestion du ministère était “un échec complet”, avec des procédures de contrôle des contrats de consulting qui n’étaient pas respectées, et cachaient souvent des liens de copinage, de connivence entre hauts fonctionnaires et lobbyistes privés. »

« Il n’y a plus guère de doute sur la raison véritable qui a poussé Ursula Von der Leyen à fuir à Bruxelles », résume le chef du service investigation de Die Welt, Wolfgang Büscher, pour qui l’ex-cheffe de la Bundeswehr est bien coupable « d’avoir laissé ces oiseaux parasites que sont les consultants privés faire leur nid au ministère de la Défense, d’avoir donné les clés de la Défense nationale, à travers ces lobbyistes, aux intérêts des grandes compagnies du secteur de l’armement en particulier. »

Une affaire de famille(s)

Amie des lobbyistes au point de confondre les intérêts de l’État allemand avec les leurs, Ursula von der Leyen est à la ville l’épouse de Heiko von der Leyen, médecin et directeur médical d’Orgenesis Inc., société biopharmaceutique qui développe, fabrique et transforme des technologies et des services dans le domaine cellulaire et de la thérapie génique.

Lien vers le site de la société Ogenesis Inc

L’un des fils von der Leyen, David, 34 ans, fut associé chez McKinsey de 2015 à 2019. McKinsey est présent dans le monde entier et « accompagne les grands acteurs de l’Industrie pharmaceutique et des dispositifs médicaux afin de les aider à anticiper les évolutions du secteur, concevoir des approches innovantes et développer les compétences qui garantiront leur performance durable et leur croissance rentable. »

Rappelons que McKinsey conseille au plus près l’exécutif français sur la stratégie vaccinale, à prix d’or. Victor Fabius, fils du président du Conseil constitutionnel, y est directeur associé. Il accompagne les clients McKinsey dans l’identification de relais de croissance fondés sur une compréhension « fine » des consommateurs.

Selon deux sources contactées ce matin, n’ayant rien à voir entre elles et ne se connaissant pas, « les liens [du service de Victor Fabius, ndlr] avec la présidence de la République sont permanents et étroits, par le biais d’une sorte de “cellule grise” qui n’a pas d’existence officielle »

=> Lien vers le fil Twitter de Didier Maïsto (que je vous conseille vivement de lire en intégralité).

A propos de Pierrick Tillet 3861 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.