Le Conseil constitutionnel valide une déclaration de guerre totale

la déclaration de guerre du Conseil constitutionnel
Les neuf membres véreux du Conseil constitutionnel

En validant, sans surprise, le pass sanitaire et ses avatars (vaccination obligatoire, discrimination sociale…), les membres du Conseil constitutionnel entérinent la fracture totale entre le peuple et ses dirigeants. Auraient-ils voulu déclencher une guerre civile qu’ils ne s’y seraient pas mieux pris.

La situation est en réalité des plus claires : tous les rouages du système – politique, économique, financier, policier, judiciaire, médiatique – sont désormais entre les mains d’une bande organisée, mafieuse, corrompue, n’agissant qu’en fonction de ses intérêts privés. Le système de ces voyous (on dit aussi racaille) est en perdition et ils le savent. D’où ces tentatives de poser des verrous autoritaires entre eux et le peuple.

L’autre caractéristique de la bande est le dérangement mental avancé de la quasi totalité de ses membres, à l’image de leurs hommes de main actuels (les Macron, Castex, Véran…), mais aussi et surtout de leurs commanditaires de l’ombre (les milliardaires Arnault, Bolloré, Pinault…). Ces troubles pathologiques avérés rendent ces malades à la fois dangereux – réactions de bêtes blessées – mais aussi plus vulnérables qu’on ne le pense.

La réplique à une déclaration de guerre totale, c’est une guerre totale avec tous les moyens d’une guerre totale

Face à cette situation insupportable, le peuple, sauf à se soumettre, ne peut plus compter que sur lui-même. La rupture avec les forces obscures et démentes du pouvoir est consommée. Impossible non plus de compter sur les organisations politiques et syndicales issues du vieux système, désormais surtout préoccupées de pérenniser leurs vieilles infrastructures et d’assurer une carrière confortable à leurs cadres dirigeants.

Le peuple, je veux dire, la partie agissante de la population, ne peut guère attendre un soutien actif du reste de cette dernière. Tout juste une approbation passive – mais non négligeable comme on le vit lors du mouvement des Gilets jaunes, comme on le voit par la désaffection des commerces exigeant le pass.

Au final, en validant la déclaration de guerre totale du système au peuple, les neuf membres du Conseil constitutionnel forcent ce dernier à répliquer par une guerre totale, avec tous les moyens d’une guerre totale. L’enjeu : la reconquête par le peuple de sa souveraineté volée.

A propos de Pierrick Tillet 3869 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.