24 juillet : une démonstration de protestation réussie… mais après ?

Ne boudons pas notre plaisir : ce 24 juillet fut l’occasion d’une démonstration de protestation particulièrement réussie. Et inédite en cette période estivale de l’année.

Réunir des dizaines de milliers de gens – 321 267 selon le Nombre jaune, seule source crédible en la matière – dans autant de villes du pays au beau milieu de l’été témoigne de l’ampleur de la colère populaire contre un pouvoir définitivement discrédité et ses mesures scélérates.

Une autre satisfaction, et non des moindres, fut d’y retrouver en nombre et en premîère ligne nos amis Gilets jaunes. Les voir, comme au bon vieux temps, s’emparer à nouveau des Champs-Élysées au nez et à la barbe de flics détalant comme des lapins pourrait suffire à déclencher une secrète jubilation.

Rien ne sert de déambuler en masse dans les faubourgs si l’on y prend pas quelques Bastille

Seulement nous voici dimanche, au lendemain de la fête, un peu sonnés, silencieux, avec les mêmes masques sur le nez, contraints par les mêmes obligations à prétexte sanitaire imposés par les mêmes usurpateurs déments. Le souvenir d’autres journées de protestation tout aussi spectaculaires, entamées en novembre 2018 nous trottent en tête. Et après ? Trois ans plus tard, Macron trône toujours à l’Élysée, Castaner a été remplacé par un Darmanin et nous voilà même affligés en plus d’un Véran.

Le problème de ces démonstrations de force collectives, c’est qu’elles se limitent à être des exutoires éphémères à un trop-plein de colère populaire, mais sans conséquences sur les motifs de cette colère. Aucune manif d’envergure à slogans, pancartes et porte-voix pour leaders consacrés n’a empêché le détricotage du code du travail ou du système des retraites.

Bref, les manifestants du 24 juillet vont devoir trouver autre chose, passer une vitesse supérieure. Rien ne sert de déambuler en masse dans des faubourgs si l’on n’y prend pas quelques Bastille, si l’on n’y déboulonne pas quelques idoles abhorées.

A propos de Pierrick Tillet 3869 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.