Contre-appel à la résistance : le pass sanitaire, c’est non !

un contre appel à la résistance
12 juillet 2021 : un discours d'une rare violence.

On sentait que ça allait venir. Acculés, soit ils reculaient, soit ils tentaient le tout pour le tout. C’est fait depuis ce soir : ils optent pour la seconde solution. Au risque de déclencher une résistance résolue.

S’ils tentent le tout pour le tout, c’est à leurs risques et périls, un signe de faiblesse. Ça passe ou ça casse. Ce moment de vérité était devenu inévitable. Le voilà. On va voir qui en a dans le pantalon (et j’y inclus bien sûr les deux genres).

Pour moi, c’est tout choisi. Et très tranquillement. C’est non. Je me passerai sans problème des lieux de loisirs et de culture, de bars, de restaurants, de cinéma, de transports en commun… Mais je renoncerai aussi à tous soins médicaux ou sociaux si on exige de moi un pass sanitaire pour avoir le droit d’en bénéficier. Notre pays vient de franchir le cap de la honte et de l’obscénité. Sans moi.

A propos de Pierrick Tillet 3888 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.