@LesInfirmièresEncolère ne sont pas contentes et le font savoir

infirmières en colère

Rien de tel pour découvrir la réalité du terrain… que d’y aller jeter un oeil ! @LesinfirmieresEncolere est un compte Twitter ouvert aux témoignages de soignantes en première lignesur le terrain. Petit florilège de témoignages :

« Après avoir fait de nous des #héroïnes du 20h, le #gouvernement nous traite comme des parias, des cobayes, des moins que rien. Donc je vais avancer la demande de départ en #retraite pour échapper à cette saloperie de #vaccin et aux 64 ans. »

Charlotte, #infirmière à Marseille

« La question que devrait se poser #Veran est d’avoir des #blousesblanches vaccinées ou des #soignants en nombre suffisant ? Après la galère hospitalière on ajoute maintenant la connerie ministérielle… de quoi faire fuir encore plus de soignants. »

Noémie, #infirmiere à Paris

« J’ai reçu une invitation pour une cérémonie. Je dois recevoir la médaille du #travail. J’ai déchiré le papier devant la cadre. Rien à péter des breloques. Ils n’ont qu’à payer mes heures supp s’ils veulent me faire plaisir. »

Johanne, #infirmière à St Denis

« Ça fait trois mois que la cadre me court après pour faire ma notation annuelle. Je réponds pas à ses convocations, car elle veut me faire venir sur un repos alors que je bosse de nuit. Elle n’a qu’à venir la nuit si elle veut me voir. »

Clara #infirmière à Evry

« À l’#hôpital comme partout la médecine du #travail a été démembrée. Ça fait plus de 4 ans que j’ai pas été convoquée à la visite annuelle. Je devrai donc refuser de travailler puisque je ne sais pas si je suis toujours apte. »

Frédérique, #infirmière à Lyon

« Même si officiellement c’est pas obligatoire, les pressions du quotidien sont très fortes pour nous inciter à nous faire vacciner contre le #covid. Pour moi ça sera non et encore non et toujours non. »

Claire, #infirmière à Paris

« L’obligation de #vacciner les #blousesblanches revient sur le tapis… Que ce soit contre la #grippe, le #covid, une très forte majorité de #soignants refuse la piquouse annuelle. C’est pas d’aujourd’hui et ça sera encore le cas demain. »

Magali, #infirmière à Amiens

« Comme beaucoup d’autres collègues déjà parties sans faire de bruit, je termine ma carrière fin juillet avec 2 ans d’avance. Ras le bol de toutes les misères qui nous ont déjà été faites. Autant éviter celles à venir.

Marie, #infirmière à Nice

Post-sriptum : j’ai cherché un forum avec des @InfirmièresContentes, mais n’en ai point trouvé…

A propos de Pierrick Tillet 3861 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.