Israël : arrivée massive d’infections virales hivernales… en plein été

Israël, des virus hivernaux en plein été

Avec l’arrivée de la pandémie de covid-19, beaucoup s’étaient étonnés de la quasi-disparition d’autres maladies virales comme la grippe. Or en Israël, coïncidant avec le recul du covid-19 (mais aussi à la suite d’une période de vaccination intensive), on assiste à un étrange phénomène : le retour massif, inédit à cette période de l’année (été), de multiples infections virales.

L’article qui suit a été publié par le Jerusalem Post, équivalent israélien de notre quotidien Le Monde. Nous le posons en simple constat, sans tirer de conclusions hâtives sur un lien possible entre la vaccination contre le covid et l’apparition surprenante de ces infections hivernales en plein été (mais sans non plus essayer d’en nier la possibilité comme essaie de le faire, tout aussi hâtivement, un certain Dr Tir en fin de billet).


La crise corona est peut-être terminée, mais partout en Israël, les adultes et les enfants tombent malades avec des infections virales, ce qui est un phénomène sans précédent en cette période de l’année, selon plusieurs professionnels de la santé.

« Nous n’avons jamais rien vu de tel », a déclaré le Dr Tal Brosh, chef de l’unité des maladies infectieuses à l’hôpital Samson Assuta Ashdod. « Nous surveillons les infections virales à l’hôpital, ce qui bien sûr n’est que la pointe de l’iceberg de ce qui se passe dans la communauté, car pour chaque patient hospitalisé, il y en a beaucoup plus. Depuis le printemps, nous assistons à un nombre croissant de maladies respiratoires et depuis mai, il y a eu une augmentation des cas de VRS. »

Le VRS, ou virus respiratoire syncytial, apparaît généralement en hiver avec la grippe et est particulièrement grave chez les très jeunes enfants et les adultes plus âgés et vulnérables.

« Nous le voyons généralement disparaître en été, mais si nous considérons les chiffres maintenant, cela ressemble à l’hiver des années précédentes », a déclaré le Dr Brosh. « Au cours de l’hiver 2020-2021, nous n’avons pas vu un seul cas individuel de VRS. »

Le VRS n’est pas le seul virus qui circule largement – les autres maladies qui infectent actuellement un nombre croissant de personnes sont un type d’adénovirus, le métapneumovirus humain (HMPV) et le rhinovirus. Tous sont associés à des symptômes respiratoires et à d’autres symptômes similaires à ceux d’un rhume sévère. Dans le même temps, la grippe n’a pas frappé le pays depuis l’hiver précédant la pandémie.

« Cependant, nous ne vérifions pas le type de virus dans tous les cas », a déclaré le Dr Tal Snir, directeur de la clinique pour adolescents du centre médical Sourasky de Tel Aviv (hôpital pour enfants Dana-Dwek).

Le Dr Snir a noté qu’après l’année de la pandémie, il n’est pas surprenant que ces maladies réapparaissent.

Rossella Tercatin, Jerusalem Post, 17 juin 2021

A propos de Pierrick Tillet 3809 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.