Le Grand jeu : à dada sur mon Biden

rencontre Biden Poutine

Le sommet attendu entre les présidents russe et américain à Genève a donné lieu à toutes sortes d’interprétations fantasmagoriques. Pour certains, travaillés par la propagande des think tanks impériaux qui glosent depuis 20 ans sur le “péril jaune” en Sibérie et la “peur” russe de son voisin, c’est le prémice à un spectaculaire rapprochement entre Washington et Moscou contre Pékin.

D’autres, sis dans le camp alternatif, ont crié à la victoire, Joe l’Indien venant à Canossa s’agenouiller devant Vladimirovitch. Et ces commentateurs de citer la levée des obstacles sur le chemin du Nord Stream II ou le gel de certaines aides militaires à l’Ukraine.

Ces analyses ont en commun de voir le monde par le petit bout de la lorgnette médiatique et de s’attacher aux effets de com’. Le recul US sur le gazoduc, décidé avant ce sommet, n’a rien à voir avec la rencontre de Genève, mais tout à voir avec l’entêtement allemand, comme nous l’avons expliqué à de nombreuses reprises. Quant au gel des livraisons ukrainiennes, il va certes dans la bonne direction mais c’est un épiphénomène. Peut-être même était-ce, pour tonton Sam, un simple élément de marchandage. Dans le même temps, les instances otaniennes continuent d’ailleurs de jouer la petite musique de l’entrée de Kiev dans l’organisation pour énerver l’ours.

Si Biden a mis de l’eau dans son Coca Cola et adopté une approche moins confrontationnelle que prévue, il n’y avait en réalité, sur le fond, pas grand chose à attendre de ce sommet qui n’a évidemment pas changé le cours des choses et encore moins la face du monde. La preuve ? Les États-Unis préparent de nouvelles sanctions contre la Russie !

« Je me lève et je te sanctionne
Tu ne te réveilles pas
Comme d’habitude« 


Note du Grand jeu

Chers amis,
Vous avez pu le constater, le rythme des billets du Grand jeu a beaucoup baissé ces derniers temps et certains me font d’ailleurs part de leur mécontentement par MP (d’autres prennent très gentiment de mes nouvelles, je les en remercie).
Il se trouve que je suis en pleine écriture de livre, dont je dois rendre le manuscrit au mois d’août. J’essaie de me multiplier mais cumuler blog, livre et – il faut bien vivre – travail n’est pas chose aisée. Je vous promets de publier plus de billets mais ne vous attendez pas non plus à un rythme effréné ces deux prochains mois…
Bien à vous tous, chers amis. Merci de votre confiance et, en l’occurrence, de votre compréhension.

A propos de Observatus Geopoliticus 264 Articles
L'observateur des soubresauts géopolitiques mondiaux, au Moyen-Orient et ailleurs.