D’une grande marche CONTRE à une grande manifestation POUR

12 juin 2021 : manifestation Invalides POU la liberté de faire la fête
12 juin 2021 : troisième manifestation consécutive place des Invalides à Paris POUR la liberté de faire la fête (image : Rémy Buisine)

Elle avait beau s’appeler « Marche des libertés », elle se présentait surtout comme une manifestation CONTRE les idées d’extrême-droite. Pas une pancarte, pas un slogan qui ne fit allusion aux « fascistes » et à Macron. En se posant une nouvelle fois en position défensive, la gauche se pose en éternelle force d’opposition (par nature minoritaire) et met sur le devant de la scène ces idées négatives qu’elle prétend combattre.

Que la Marche des libertés du 12 juin connût un succès d’affluence ne change rien à l’affaire. Les manifestations contre la destruction du Code du travail ou contre la réforme des retraites furent elles aussi massives. Mais pour quels résultats ? À quoi ont abouti toutes les manifestations contre le Front national depuis quarante ans sinon à pérenniser ses positions… et à faire élire un Macron ?

La meilleure défense, dit-on, est l’attaque. Et quelle meilleure attaque que de se poser en initiateur de ses propres idées ? Le but est-il de « gifler l’extrême-droite et Macron » ou de créer une dynamique autour de ses propres lignes de conduite ?

Créer une dynamique autour de nos valeurs humaines

À quand de grandes manifestations POUR :

  • l’égalité des citoyennes et des citoyens en liberté et en droit sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.
  • le droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne, loin des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.
  • Le droit de chercher et d’obtenir asile.
  • Le droit à la liberté de réunion et d’association.
  • Le droit à la sécurité sociale, au repos et aux loisirs, à une limitation raisonnable de la durée du travail.
  • Le droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; le droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d’invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté.
  • Le droit à l’éducation…

Oui, je sais, je ne fais que paraphraser les 30 articles de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948. Et alors ? Quelle meilleure stratégie que de se rassembler autour des valeurs humaines les plus précieuses ?

Une manifestation POUR aux Invalides

Dans la soirée de ce même 12 juin 2021 eut lieu une autre manifestation, autrement plus subversive à mon avis : POUR le droit de faire la fête en toute liberté. Rien n’arrêtait les participants, pas même les sommations d’usage des forces de l’ordre ancien…

Demandez-vous pourquoi les policiers mirent autant de hargne à essayer de disperser cette réunion spontanée de jeunes POUR la fête (sans masques) quand elles se signalèrent par leur extrême discrétion face à la marche CONTRE les idées d’extrême-droite. Demandez-vous aussi pourquoi la marche CONTRE put se disperser en bon ordre sans qu’ « il ne se passe rien ». Et pourquoi rien, aucune charge de police, aucun tir de lacrymos ou de LBD, aucun couvre-feu, ne put mettre fin à la manifestation sauvage de la jeunesse POUR.

A propos de Pierrick Tillet 3890 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.