Une simple gifle ne suffira pas à résoudre les problèmes du pays

Après la gifle
Après la gifle...

C’est fou, cette histoire de gifle ! Celle que s’est prise aujourd’hui le président Macron. Une peccadille en regard des yeux qu’il fit crever aux Gilets jaunes. “L’indignation unanime” de toute la classe politique du monde d’avant a quelque chose d’assez révélateur. De Marine Le Pen, Valérie Pécresse, François Hollande, Robert Ménard… à Jean-Luc Mélenchon, Clémentine Autain, Bastien Lachaud… Tous à la parade pour défendre le dernier symbole d’un vieil ordre établi déconsidéré, haï.

Ah, si au moins les “insoumis” pouvaient au moins, un instant, fermer leur clapet ! Se rendent-ils compte que leur empressement à voler au secours de la fonction présidentielle malmenée achève de tomber les masques et de les éloigner du peuple qu’ils prétendent représenter ? La révolution qui se prépare ne va certainement pas les attendre. Elle ne va pas non plus se contenter d’une simple gifle administrée à un président discrédité, détesté.

Macron, premier président de la 5ème République à inaugurer la boîte à claques

Aucune révolution ne s’est jamais résolue par une paire de plaques. Mais la gifle au Président est une étape supplémentaire vers la démolition d’institutions politiques faillies et malsaines. Et il n’y a plus guère que les défenseurs du vieil ordre établi pour affecter de s’en indigner. Combien de présidents de la 5ème République, avant Macron, à inaugurer la boîte à claques ?

Ce camouflet et l’émoi qu’il suscite n’est pas sans rappeler l’affaire de la chemise arrachée du DRH d’Air France. Ou la tentative de déconsidérer le mouvement des Gilets jaunes au prétexte des affiliations politiques jugées douteuses de certains occupants des ronds-points. Que la gifle fut administrée par un royaliste, un islamo-gauchiste, un crétino-catho ou un athée énervé, n’a plus en l’occurrence aucune espèce d’importance. Le fossé se creuse entre le peuple et les ultimes gardiens compassés du vieux monde, de droite comme de gauche.

A propos de Pierrick Tillet 3782 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.