Une manifestation de policiers en forme de procession funéraire

manifestation de policiers : Éric Zemmour
Eric Zemmour lors de la manifestation en soutien aux forces de l'ordre, le 19 mai 2021 à Paris (photo : Thomas Coex/AFP)

La manifestation organisée par « certains syndicats policiers » ce mercredi 19 mai 2021 avait tout d’une procession funéraire qui aurait réuni… les morts ! Des naufragés s’accrochant à un radeau de la Méduse en perdition.

Le spectacle des has been du vieux monde

Y avait-il spectacle de décomposition plus pitoyable que ce rassemblement des momies du vieux monde accourues en ce 19 mai 2021 à Paris derrière les syndicats de “policiers en colère” ? Tous, ils étaient tous là, représentants fantomatiques d’un monde fini, rassemblés mains dans la main ou presque, dans un dernier sursaut de moribonds : le ministre Darmanin, le préfet de police Lallement, les élus de tous bords d’un paysage politique dévasté – RN, LR, LREM, EELV, PS, PCF*… –, quelques vedettes du spectacle médiatique et du spectacle tout court…

Darmanin et Lallement sifflés

Certains en furent pour leur frais, sifflés d’entrée par ceux qu’ils prétendaient soutenir, et contraints à une dérobade précipitée :

Des slogans comme autant de cris de douleur et d’impuissance

Les paranos invétérés hurlent à la tentative de subversion de la démocratie, à la prise de pouvoir de la police sur la justice… Bullshit ! Les policiers sont des gens d’ordre, c’est-à-dire qui n’existent que par les ordres qu’ils reçoivent et qu’ils exécutent. Mais qui pour leur donner des ordres aujourd’hui ?

Darmanin ? Lallement ? Castex ? Macron ? Ceux qui sont incapables de gérer les crises qui leur tombent sur la figure, qu’elles soient sanitaires, économiques, sécuritaires ? Allons, voyons !

Si ces policiers manifestaient, c’était pour exprimer leur mal-être de se prendre de plein fouet la détestation populaire que suscitent ceux qui étaient venus les soutenir, leur désarroi de se voir reprocher les ordres ineptes que leur inflige leur hiérarchie. Les slogans des manifestants jaillissaient comme autant de cris de douleur et d’impuissance. La douleur d’un deuil pas encore consommé, l’impuissance d’un vieux monde condamné.


Note du Yéti : reconnaissons que certains échappèrent à cette débâcle collective : l’écologiste Éric Piolle, la communiste Elsa Faucillon, la France insoumise...

A propos de Pierrick Tillet 3869 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.