Art & politique : Felix Weinold (1960- )

art et culture
Felix Weinold, Innocence, 2006

Felix Weinold (1960- ), artiste allemand. Il étudie de 1982 à 1988 à l’Académie des Beaux-arts de Munich, en 1988, il obtient son diplôme d’académie. Weinold travaille à Schwabmünchen pendant 18 ans, comme photographe, graphiste et décorateur, avant de s’installer à Augsbourg.

En 2010, il titre une de ses expositions « Serendifity ». Cet “heureux hasard” signifie une observation accidentelle à partir de laquelle se développe une découverte nouvelle et surprenante. Le phénomène décrit bien la méthode artistique de Weinold : la plupart de ses œuvres ne sont pas basées sur une idée picturale à réaliser, mais plutôt sur une découverte fortuite au cours d’un long processus de travail. Les points de départ de ses œuvres sont souvent de vieilles cartes postales que l’artiste utilise comme catalyseur pour ses inventions picturales. Leur sélection ne repose pas tant sur leur sujet ou leur motif que sur un certain attrait et une ouverture formelle qui incite Weinold à aller plus loin ; ce ne sont pas des gabarits d’images, mais des surfaces de travail chargées de motifs possibles. Basé sur ces cartes postales, le monde “objectif”reproduit subit une métamorphose en un monde inventé. Plus nous nous éloignons de ces images complexes, plus elles dévoilent leurs secrets.

Felix Weinold dit qu’il n’a pas vraiment de style propre, qu’il est éclectique, qu’il vole ce dont il a besoin. Mais parler de vol semble, bien sûr, une coquetterie d’artiste. Quand Weinold ajoute des citations stylistiques ou des motifs, ce n’est pas une copie, c’est un processus créatif et intellectuel. Et c’est là ce qui caractérise son travail : Felix Weinold est un artiste qui peint avec sa tête.