Les efforts désespérés des GAFAM pour sauver le soldat vaccin

Il y a quelque chose de pathétique à voir les GAFAM (en gros Facebook, Twitter, YouTube, Google…) tenter de sauver une campagne de vaccination qui tourne au fiasco.

Essayez un peu pour voir de publier sur Facebook un post contenant le mot vaccin. Vous verrez rapidement surgir des avertissements intrusifs comme ceux-ci :

Pas mieux sur les autres réseaux sociaux comme Twitter ou YouTube (propriété de Google) où les comptes sont restreints sinon supprimés, où les vidéos sont virées sans sommation dès qu’on menace les intérêts de BigPharma ou qu’on remet en cause la propagande des organisations sanitaires comme l’OMS.

Réactions fébriles et dérisoires – les encarts de Facebook font vraiment amateur – avec effet Sreisand garanti, c’est-à-dire démultiplié et pour un résultat inverse à celui recherché. Car il est clair que la campagne de vaccination anti-Covid court aujourd’hui à la même catastrophe que celle lancée en 2009 contre la grippe H1N1, avec Véran en lieu et place de Bachelot dans le rôle de l’apprenti(e) sorcier(e).

A propos de Pierrick Tillet 3817 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.