Le doigt d’honneur de nantis pressentant leur fin

Brice Hortefeux [photo] et Alain Duhamel reconnaissent avoir déjeuné dans un restaurant clandestin.

La descente aux enfers de ces gens est ahurissante. Voyez-vous, ce n’est pas tant ce qu’ils ont commis qui importe, mais qu’ils se fassent poisser aussi connement, aussi facilement.

En se donnant des excuses aussi puériles, aussi ridicules, aussi inconséquentes.

Le crépuscule des salauds

Comme s’il avaient voulu le faire exprès, dans un ultime réflexe suicidaire de nantis décadents pressentant leur fin et tirant leur révérence avec un doigt d’honneur aussi imbécile que grotesque.

Le harakiri des has-been. L’ultime réflexe idiot des morts-vivants. Le crépuscule des salauds.

A propos de Pierrick Tillet 3758 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.