Le Grand jeu : oubliez Dallas et son univers impitoyable…

… la réalité est encore bien plus rocambolesque, et les créateurs de la telenovela texane doivent regarder avec envie le champ de possibilités scénaristiques qu’offre le Grand jeu énergétique.

À tout seigneur, tout honneur, le Nord Stream II n’arrête plus de fasciner le monde en général et les amateurs de thriller en particulier. On croyait avoir tout vu : drone sous-marin bourré d’explosifs, batailles juridiques homériques, farces empoisonnées à répétition (2018 et 2020), fondations écologico-gazières (!) qui s’en mêlent, déchirement de l’OTAN, atomisation de la classe politique allemande, sanctions d’un tel byzantinisme que même leur promoteur commence à s’y perdre, exercices navals menaçants, permis maritimes fantômes…

Mais la tragi-comédie baltique ne s’arrête jamais et nous avons assisté à une nouvelle péripétie digne d’un opéra bouffe. Varsovie vient en effet de piquer une crise de nerfs et a lancé une enquête sur deux bateaux allemands participant aux travaux. Détail absolument croustillant et qui ravira les amateurs de vaudeville, ces bâtiments sont enregistrés… en Pologne !

Quand on sait à quel point ce pays, bien cornaqué par son parrain américain, s’oppose farouchement au tube, osant même la comparaison avec le Pacte germano-soviétique, voir des navires battant pavillon polonais prendre part à la construction du Nord Stream relève de la provocation pure et simple.

=> Source : Le Grand jeu

A propos de Observatus Geopoliticus 270 Articles
L'observateur des soubresauts géopolitiques mondiaux, au Moyen-Orient et ailleurs.