Hydroxychloroquine, Ivermectine, Artemisia : leurs résultats statistiques contre le Covid

Faute de connaissances en la matière, j’évite toujours de livrer une interprétation médicale à des résultats statistiques. Je me contente donc ici de livrer ces données statistiques brutes pour votre propre information.

1. Taux de létalité Covid par pays (CFR) selon l’usage fait de l’ hydroxychloroquine (HCQ)
rouge ; pas d’utilisation de l’HCQ ; orange : utilisation non exclusive ; vert : utilisation régulière
2. Deux études-tests sur l’Ivermectine
3. Le résultats de l’Artemisia annua à Madagascar
Nombre de décès par jour à Madagascar
Nombre de nouveaux cas par jour à Madagascar

Conclusion statistique et morale

Si je ne me reconnais pas le droit de livrer des interprétations médicales à des études statistiques, permettez que je me donne celui d’en tirer des conclusions statistique et morale.

Si ces statistiques sont exactes, elles démontrent les résultats très honorables de ces trois médicaments de base, peu couteux de surcroît, dans la lutte contre la pandémie de coronavirus.

La conclusion morale va être un peu plus tranchée : quelle que soit la validité médicale, confirmée ou non, de ces trois médicaments, leur interdiction de prescription, leur dénonciation non argumentée ou dévoyée (The Lancet), la négation de leur efficacité, relèvent de la malveillance, de la corruption ou de la bêtise. Plus encore quand ces interdictions, ces dénonciations et ses négations émanent des pays qui affichent les plus mauvais résultats dans la lutte contre la pandémie et qui, pire, prétendent imposer la vaccination avec des produits dispendieux dont les effets indésirables ou la stérilité apparaissent de plus en plus crûment au fil d’une campagne désastreuse.

A propos de Pierrick Tillet 3732 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.