Bob Solo : un pas après l’autre et ainsi de suite…

J’ai pris ce chemin qui serpente aimablement au pied d’un alignement de collines boisées. Le sentier n’est pas large mais bien tracé, plat, égal, bordé d’herbe jeune. C’est une de ces journées où le temps et la saison semblent indéfinis.

Un pied devant l’autre. Le pas régulier et le souffle calme. Partout le silence des campagnes, c’est-à-dire empli de bruits ténus, principalement des chants d’oiseaux, des murmures de vent dans les feuillages, un bruit d’eau qui court peut-être.

Pourquoi ce chemin et pas un autre, voilà le genre de question qu’on ne se pose pas, parce qu’il n’y a pas de réponse, ou bien mille réponses, faites de petites choses indicibles, l’horizon encore caché à découvrir, la transparence de l’air.

Un pas après l’autre et ainsi de suite. Le rythme de la marche, les battements du cœur, le tambour intime et sacré, le souffle de la vie. Vous marchez pour vous vider la tête ? Quelle question… Sans doute est-ce plutôt pour la remplir de belles choses enfin.

Arrive alors l’instant où il n’y a plus rien à vouloir. Où tout semble à sa place. Vous le sentez, vous le redécouvrez, sans pouvoir pourtant vous souvenir de l’avoir déjà connu. Et les mots semblent pauvres pour dire toute la simplicité d’un équilibre si complexe, puissant et fragile.

L’étrange est familier, le vide n’existe pas, ce n’est plus vous qui marchez, c’est le monde lui-même qui défile sous vos pieds et plus encore : qui se déploie à l’intérieur de vous. C’est un instant immobile et éternel qui se déplace, de l’unique seconde qui existe à l’unique seconde qui existe. C’est un tout autre temps qui coule.

Alors vous êtes l’horizon, le sentier, l’oiseau et le feuillage, le nuage là-bas et le caillou ici. Au-delà de la beauté des lieux que votre regard lavé perçoit, au-delà de la poésie sans fioriture qui partout se dévoile, c’est l’âme même du monde qui vient toucher la vôtre en s’offrant à vous.

A propos de Bob Solo 496 Articles
Autodidacte en tout, café-théâtre, chanson française (auteur-compositeur-interprète), sculpture, photo, écriture, et même agriculture, en rupture de ban avec "le système", je me cantonne désormais à produire de la pensée et de l'émotion. Je n'attends pas de jours meilleurs (ils seront pires) mais j'en fabrique comme je peux...