États-Unis, France : la démocratie fracassée

Le naufrage de la démocratie occidentale a pris des allures vertigineuses dans la journée du 6 janvier 2021, tant aux États-Unis qu’en France. Évènements grandement prévisibles.

États-Unis : les oies du Capitole ne sauveront pas la démocratie américaine

Ce qui s’est déroulé dans la journée d’hier aux États-Unis, avec la prise d’assaut (réussie !) du Capitole par les partisans de Trump, ne peut surprendre que les intoxiqués de la propagande médiatique.

Il y a longtemps que le spectacle démocratique US n’est plus qu’un “événementiel” marketing, financés par des milliardaires, pour donner quelques lustres de respectabilité à un système perverti et corrompu par ce qu’on appelle le Deep State. La dernière représentation présidentielle de novembre 2019 a carrément tourné au grotesque avec ses deux candidats dégénérés, sa parodie d’élection, le cirque du dépouillement des résultats et, hier pour finir, la bouffonnerie grand-guignol de ce qui ne devait être qu’un passage de témoin entre un fou furieux et un vieillard sénile.

Des parlementaires US évacués du Capitole avec des masques à gaz le 6 janvier 2021

Les partisans hallucinés du président déchu ne valaient guère mieux que les oies braillardes du Capitole US, volant frénétiquement au secours de leur ordre attaqué par des “barbares”. Médias et personnalités n’étaient pas chiches de contradictions et de confusions, qualifiant les mutins tantôt de “fafs”, tantôt d’“antifas”. L’ex-ambassadeur de France à Washington alla même jusqu’à comparer, sur la chaîne CNews, les manifestants pro-trumpiens de Washington… aux Gilets jaunes !

France : la 5ème République définitivement enterrée

Voilà qui nous ramène en France où la situation fut tout aussi catastrophique et où la démocratie n’est plus, là aussi, qu’un lointain souvenir, un vain mot. Toujours hier, l’annonce relayée par le quotidien Libération d’un état d’urgence sanitaire strict prolongé jusqu’à fin juin et même étiré jusqu’à fin décembre 2021 signait l’arrêt de mort définitif de la 5ème République.

Après les municipales bâtardes de 2020, imagine-t-on des élections régionales (déjà repoussées de mars à juin 2021) se tenir sereinement en pleine période de strict confinement ? Peut-on concevoir une présidentielle quatre mois après la chape de plomb d’un état d’urgence dont il n’est même pas assuré qu’il ne soit pas poursuivi en 2022.

Le Covid n’a évidemment qu’un rôle très secondaire dans cet état d’urgence qu’on qualifiera de systémique, compte tenu du fait qu’il est à la fois sanitaire – l’état de notre système hospitalier est bien plus meurtrier que le virus mutant –, économique, moral et bien entendu politique, l’état d’urgence n’étant qu’une barrière désespérée dressée par une bande d’imposteurs pour tenter d’endiguer le flot montant de l’exaspération populaire contre leur régime discrédité.

La faiblesse maladive des ultimes défenseurs du système

Ce qui s’est confirmée lors de la journée folle d’hier, tant d’un côté de l’Atlantique que de l’autre, c’est la faiblesse pathologique des derniers défenseurs du vieux monde.

  • Pourtant largement alertée des troubles à venir, la Garde nationale US se montra incapable de protéger les portes d’un lieu aussi symboliquement fort que le Capitole. C’est qu’aux USA on ne tire pas aussi impunément sur les Blancs de l’Amérique profonde que sur les minorités de couleurs, sauf à déclencher une terrible guerre civile aux conséquences imprévisibles.
  • La fébrilité des commentateurs mainstream n’avait d’égal que leur désarroi, sinon leur débilité.
  • Les “géants du web”, dont ont prétend qu’ils sont les censeurs ultimes de la communication, montrèrent eux eux aussi leur impuissance : Twitter eut beau supprimer trois tweets de Trump et lui bloquer son compte, c’est sur ce même réseau que se répandit immédiatement la nouvelle de cette censure et le contenu des tweets supprimés.
  • Enfin, vous pouvez être assurés que la prolongation de l’état d’urgence en France n’enraiera en rien les manifestations de protestation, si tant est qu’elle ne les renforce pas. Réponse dès les prochaines semaines.

Nous venons de basculer dans un autre monde : la démocratie à l’occidental a rendu l’âme lors de la journée historique du 6 janvier 2021.

A propos de Pierrick Tillet 3733 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.