6 règles de conduite personnelle pour faire face au chaos

Il est clair désormais que notre pays a sombré dans le chaos d’un effondrement systémique irréversible : dirigeants en déroute cédant à des pulsions autoritaires grossières, institutions hors contrôle, économie en miette, population désarçonnée livrée à l’angoisse et à la peur…

Pourtant la vie continue. La maladie, la folie, la bêtise humaine font partie de cette vie. Comme le chaos aujourd’hui va faire faire partie de la nôtre. Il ne s’agit pas d’y succomber, de se laisser emporter dans la spirale morbide de la dépression, mais d’y faire face en se fixant des règles de comportement personnel précises, seules à même aujourd’hui d’affronter le chaos.

J’en vois 6 :

  1. continuer à vivre comme si de rien n’était, selon ses propres principes de vie, sans l’artifice de mesures barrières illusoires, de confinements idiots, d’interdictions insupportables ;
  2. embrasser, serrer des mains, étreindre qui le souhaite ;
  3. aider, soutenir qui en a besoin, sans souci des jugements, des réprobations ou des condamnations malsaines ;
  4. protéger les autres de sa maladie, oui, lorsque celle-ci est avérée par des symptômes, et se soigner soi-même en suivant les prescriptions établies par les médecins de terrain, pas en se livrant à des vaccins douteux précipitamment “mis sur le marché” par des labos qui le sont tout autant ;
  5. participer aux luttes pour éradiquer les forces de destruction, mais intelligemment, pas en se précipitant dans la gueule des chiens, sans céder à des comportements suicidaires, ni en se laissant entortiller par les faux prophètes et les opposants de pacotille ;
  6. ne céder à aucune pression, aucune injonction, aucune menace contraires à ces règles.

=> Illustration : Caspar David Friedrich, Le Voyageur contemplant une mer de nuages.

A propos de Pierrick Tillet 3784 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.