WE DID IT : la journée où tout a commencé à basculer

Cette journée du 28 novembre a véritablement constitué un tournant. Un tournant de nature que l’on peut qualifier de révolutionnaire.

Ils l’ont fait (« WE DID IT ! »), malgré les pressions, malgré les interdictions, malgré la répression.

Malgré ceux pour qui une révolution doit se limiter à une « belle marche républicaine ».

Les provocateurs – mais qui sont ces “blackblocks” qui ressemblent tant à des policiers en civil ? – n’ont pas vu les choses se passer comme ils le voulaient.

Les cibles, hautement symboliques, n’ont pas été choisi à la légère. La Banque de France en a fait les frais.

Fatalement, les “forces de l’ordre” ont vu se retourner contre elles les violences qu’elles avaient déclenchées et entretenues depuis trois ans.

Ce n’était qu’une bataille. La guerre n’est pas finie. Mais il se pourrait bien que le vent soit en train de changer de sens. Les imposteurs du pouvoir doivent commencer à sentir le souffle des boulets.

A propos de Pierrick Tillet 3821 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.