Covid : des actes criminels sciemment commis par les autorités françaises

Covid : des actes criminels sciemment commis par les autorités françaises

Il y a clairement eu des actes criminels sciemment commis par les autorités politiques et sanitaires contre la population de ce pays pendant l’épidémie de Covid-19.

Quels sont ces actes criminels  ?

  • l’interdiction faite aux médecins de prescrire comme ils l’entendaient certains médicaments (hydroxychloroquine, azythromycine) ;
  • la volonté de fausser les résultats de l’expérience Discovery en en retirant sans motif les médicaments cités ci-dessus ou en ne les expérimentant qu’à un stade avancée de la maladie, cad quand ces autorités savaient pertinemment que ces médicaments ne pouvaient plus avoir d’effet positif ;
  • le refus de prendre en compte les résultats positifs concrets obtenus par ces médicaments partout où ils étaient employés, sans qu’aucune preuve tangible de leur inefficacité ou de leur dangerosité n’ait été apportée.
Le doute n’est plus permis

Le doute n’est permis que lorsque l’expérimentation n’a pas pas encore donné ses résultats. Mais lorsque la réalité valide concrètement ces résultats, lorsqu’aucune, absolument aucune preuve concrète n’en souligne la dangerosité, sinon quelques articles manifestement bidonnés (Lancet), alors le doute n’est plus permis.

Ou alors le doute devient criminel et la référence à des articles manifestement bidonnés pour s’obstiner à interdire l’utilisation de ces médicaments n’est que circonstance aggravante.

Des crimes contre l’humanité

Les coupables :

  • le président de la République en exercice, ses deux premiers ministres et ses deux ministres de la Santé successifs ;
  • le directeur de la Santé, les membres du Conseil scientifique Covid-19, les responsables de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament), les membres du Conseil de l’Ordre des médecins.

Ceux-là doivent être impérativement traduits devant les tribunaux et condamnés pour crime contre l’humanité commis à l’égard de leur population.

=> Photo (de gauche à droite et de bas en haut) : Emmanuel Macron, Jean Castex, Olivier Véran, Jérôme Salomon (DGS), Jean-François Delfraissy (Conseil scientifique), Dominique Martin (ANSM).

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.