« La guerre civile liée à l’islam est un fantasme » (Olivier Roy)

« La guerre civile liée à l’islam est un fantasme » (Olivier Roy)

Olivier Roy, politologue spécialiste de l’Islam, est de ceux qui viennent toujours fort à propos pour ramener les esprits égarés sur le chemin de la raison. Oui, la menace islamiste est bien un fantasme des esprits égarés, est-il venu expliquer sur le plateau de Quartier libre (QG). Mais que dit Olivier Roy ?

La guerre de l’Islam contre la France ? Une vraie guerre n’est pas menée par des terroristes suicidaires, solitaires, tout juste juste sortis de la petite délinquance, comme c’est le cas de la plupart des attentats commis chez nous depuis 1995. La vraie guerre est menée par des professionnels qui, une fois leur méfaits accomplis, font tout pour pour s’en tirer et récidiver, pas en s’offrant en martyrs inutiles.

Le problème des banlieues, explique Olivier Roy, n’a rien à voir avec le communautarisme. Aucune velléité véritable, dans les quartiers, de transposer une structure sociale contre le reste de la République. Juste des actes solitaires, sacrificiels, sans lendemains, menés sans préparations par quelques détraqués à la culture coranique des plus sommaires, avec des moyens dérisoires (des couteaux de boucher quand des Kalachnikov feraient tellement plus de dégât).

Le danger islamiste repose sur notre propre égarement

Que ces détraqués soient manipulés par quelques obscures forces malfaisantes est évident. Mais ces forces obscures relèvent elles-mêmes de la ringardise et de l’amateurisme. Les fameux imams, que les bien pensants vouent aux gémonies, restent en réalité au plus bas de l’échelle sociale dans leurs propres quartiers où ils officient pour des appointements de misère. Avez-vous jamais constaté un vote spécifiquement musulman dans le département de Seine-Saint-Denis, interroge Olivier Roy ?

La force de l’islamisme repose sur notre propre égarement, notre propre recroquevillement sur un laïcisme radical infantile qui voudrait réduire l’islamisme radical quand il n’est même pas parvenu à circonscrire les méfaits du catholicisme. Êtes-vous sûr que les inégalités hommes/femmes sont le seul privilège de la religion musulmane ? Connaissez-vous des prêtres de sexe féminin ? Pensez-vous que les violences conjugales ou contre les femmes, qui font infiniment plus de victimes que le terrorisme islamique, soient uniquement le fait de salafistes ivres de sang ? L’horreur à géométrie variable que l’on accorde à certains types de violences plutôt qu’à d’autres dépend de la focalisation que leur accordent les médias et les autorités. Mais on entre vite là dans le registre de la manipulation.

La furie islamophobe qui secoue une partie de la société française aujourd’hui est absurde et témoigne d’une société malade, en perdition, qui détourne sur une minorité de circonstance ses propres frustrations, ses propres échecs. Voilà ce qui ressort de cette interview d’Olivier Roy menée avec grande intelligence, notons-le, par Yoan Gwilman.

[NB ; oui, il vous faut vous abonner pour voir la suite de cette émission, mais franchement QG vaut le coup et c’est pas cher.]

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.