Témoignage : « J’ai été soignée à l’IHU de Marseille, guérie en deux jours »

Témoignage : « J’ai été soignée à l’IHU de Marseille, guérie en deux jours »

Suite à l’annonce de mon enquête sur les malades du Covid soignés à l’IHU Méditerranée Infection, j’ai reçu de nombreux témoignages. Parmi ceux-là, aucun, absolument aucun qui soit négatif. Au moment où l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament) s’obstine contre tout bon sens sanitaire à interdire toute autorisation de généralisation du protocole Raoult, voici un des témoignages de patient que j’ai reçu, celui d’Aurélie Carpentier.


J’ai été traitée à l’IHU avec le protocole Raoult. En vingt-quatre heures, tous mes symptômes ont disparu et j’ai récupéré en deux jours. J’habite à trois heures de Marseille…

1er octobre
Cas contact, j’ai été testée positive, résultat reçu ce matin du laboratoire.
Maux de tête, fièvre, fatigue intense, courbatures, perte de l’odorat, petite toux sèche.

J’appelle le cabinet médical (la secrétaire me dit de ne surtout pas venir, que le médecin va me rappeler, ce qu’il fera quatre heures plus tard), les urgences des hôpitaux les plus proches de chez moi (Romans et St Vallier), et même le Samu. Même discours partout : restez chez vous, prenez du Doliprane, et ne venez que si vous êtes en difficulté respiratoire, de toute façon il n’y a pas de traitement.
J’ai beau expliquer mon cas (je suis un cas reconnu à risque), mes antécédents, mes symptômes, rien n’y fait.
J’hallucine… Avec tout ce que l’on sait aujourd’hui sur cette maladie, je ne comprends pas  .

Ordonnance IHU Méditerranée Infection pour Aurélie Carpentier

Je décide donc de partir à l’IHU de Marseille.
Arrivée là-bas, accueil efficace, aucune attente, comme le montre les photos [photo].
On me re-teste, résultats en quarante minutes, avec indication de la charge virale.
Puis prise en charge immédiate : toujours zéro attente, tout s’enchaîne. Prise de sang, électrocardiogramme, consultation avec un médecin.

Celui-ci, au vu de mon dossier médical, des examens, des symptômes et de la charge virale, propose de me prescrire le traitement Azythromycine, Plaquenil et zinc. En espérant, sans garantie, que celui-ci permette de réduire la charge virale. Effets secondaires limités, risques sous contrôle, je dis OK.
Scanner complémentaire demain.

2 octobre
Après vingt-quatre heures de traitement, plus aucun symptôme. J’ai retrouvé l’odorat, mes constantes sont de nouveau normales (température, tension, taux de saturation).
Plus de fatigue, ni de maux de tête, ni courbature, ni toux.
Retour à l’IHU de Marseille ce matin pour des examens complémentaires. Un médecin m’appelle pendant que je suis en route, pour m’avertir que les analyses indiquent une coagulation trop active, et qu’il me suggère donc de faire un angio scanner, pour s’assurer qu’il n’y a pas d’embolie.
Ce qui a donc été fait aujourd’hui.
Pas d’embolie.
Mais j’ai une ordonnance avec des injections d’anti-coagulants à réaliser.
Voilà. C’est tout.

Aurélie Carpentier


Pendant ce temps :

Tweet AFP du 23 octobre 2020

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.