Voyage dans un pays détraqué 2. Bal masqué en milieu rural

Voyage dans un pays détraqué 2. Bal masqué en milieu rural

Finalement nous sommes partis sur les routes de France en fin d’après-midi, aussitôt après avoir largué le môme à ses parents.

Ce samedi matin, c’est jour de marché dans le petit village poitevin de mon enfance. Comme à chaque fois que j’y reviens, je cherche à reconnaître, parmi les chalands, les visages de mes connaissances et copains d’autrefois. Forcément, avec les années qui passent, c’est de plus en plus problématique.

Mais alors, imaginez, avec tous ces masques ! Parce que même là, dans ce petit trou sympa du Poitou, le masque sévit. C’est d’un triste ! Ce qu’on aurait pu rigoler, autrefois, si on nous avait dit qu’un jour un virus débarquerait à Vouillé-la-bataille pour foutre sa merde.

Vouillé-la-bataille, appelée ainsi parce qu’il paraît que c’est là, lors d’une bataille mémorable, que Clovis a foutu la pâtée à Alaric II, roi des Wisigoths, en 507. Pas loin non plus, à Poitiers, que Charles Martel a arrêté les envahisseurs musulmans en 732.

Et maintenant, voilà leurs descendants, avec leurs masques ridicules sur le pif et leurs cabas, ferraillant contre un ennemi “chinois” invisible, insaisissable. Et sans doute déjà un peu absent sur les bords : au 2 octobre 2020, il y avait en tout et pour tout dans tout le département de la Vienne 8 personnes hospitalisées et 1 en réanimation.

Inutile de vous dire que ce matin-là, sur le marché de Vouillé-la-bataille, je n’ai reconnu aucun visage ami d’autrefois ou d’aujourd’hui.

Épisode précédent
Épisode suivant

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.