Mise au point définitive sur le port du masque à titre préventif

Mise au point définitive sur le port du masque à titre préventif

Ma mise au point sur le port du masque imposé à tous à titre préventif… pour une épidémie qui n’existe plus. Cette mise au point s’imposait après ce tweet qui a fait le buzz :

D’abord j’assume complètement ce tweet. Les conneries ont assez duré !

Ensuite sur le port du masque ou de confinement. Je n’ai rien contre le port du masque ou le confinement prescrits aux gens diagnostiqués positifs au Covid, à la grippe, à la gastro… Moi compris.

Mais le port du masque ou le confinement préventif généralisé sont des imbécilités et des privations intolérables de liberté. Surtout quand l’épidémie en est à sa queue et à ses effets résiduels.

Je comprends parfaitement que certains puissent avoir peur – les autorités politiques et médiatiques a tout fait pour leur inoculer ce “virus”. J’admets parfaitement que ceux-là décident de porter le masque, choisissent de ne pas me serrer la main, de ne pas m’embrasser… S’ils sont si effrayés, rien ne les empêche de s’autoconfiner chez eux.

Mais qu’ils cessent de dire aux autres ce qu’ils doivent faire – comme ces couillons de ministres venus soutenir Castex sur le plateau de France 2 hier soir [photo] – qu’ils arrêtent de mettre en avant les prétendues menaces sur leurs vieux, leurs enfants, leurs handicapés, leurs personnes vulnérables, leurs femmes, leurs chats, leurs chiens, leurs canaris… C’est insupportable.

Mais relativisons : j’ai dû bloquer une cinquantaine de pisse-vinaigre dans la journée, répétant tous les mêmes tristes slogans, les mêmes pauvres rengaines (« c’est VOUS que nous protégeons », « eh bien, crevez ! » …) Pendant ce temps, mon tweet initial recevait plus de 2.000 “like”.

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.